Yalda, la nuit du pardon

Cinéma

Budget : 1,249 M€

Stade : Terminé

Dates de tournage : mai-juin 2018

Lieux de tournage : Iran

Sortie : 06/05/2020


Réalisation
  • Massoud Bakhshi
Scénario
  • Massoud Bakhshi
Production
  • JBA Production
Coproduction
  • Tita B Productions
  • Niko Film (Allemagne)
  • Shortcut (Liban)
  • Pictanovo
  • Angoa
  • Breizh Film Fund
  • La Sélection annuelle Groupe Ouest
  • Close Up Films (Suisse)
Distribution
  • Pyramide Distribution
Diffusion
  • ZDF Arte
Partenaire(s)
  • Région Hauts-de-France (aide au développement, 2017 ; aide à la production, 2018)
  • Sundance Lab
  • TorinoFilmLab (2016)
  • La Fabrique des cinémas du monde (Cannes) (2016)
  • Eurimages (aide à la coproduction, mars 2018, 160.000€)
  • Région Bretagne (aide à la coproduction associée)
  • Cinéforom / Fédération romande pour le cinéma (Suisse)
Ventes Internationales
  • Pyramide International

Synopsis

Iran. Le destin d’une jeune femme, soumise à la loi du talion, se joue en direct lors d’une émission de téléréalité populaire.

Maryam, 25 ans, fille du chauffeur de la maison a été courtisé par Naser Zia, le patron de son père, 65 ans, qui lui propose selon la coutûme et la bienséance de ce pays un “mariage temporaire”. Maryam tombe enceinte, ce qui met en rage la fille de Naser, car l’enfant devient l’héritier. Naser va demander à Maryam d’avorter qui refuse et lors d’une scène violente Maryam tue accidentellement Naser.

Maryam est condamnée à mort, l’éxécution n’intervenant qu’après la naissance puis le seuvrage du bébé. Selon la loi islamique du Talion n’y a qu’une façon de sauver Maryam, c’est d’obtenir la grâce de Mona, la fille de Naser, mais celle-ci pose comme condition la disparition de l’enfant. La mère de Maryam pour sauver sa fille va prendre les choses en main.

Toute l’histoire se déroule durant le grand show télévisé “Le Plaisir du Pardon” qui a lieu la nuit de Yalda, la nuit la plus longue de l’année. Ce show, ponctué d’intervention de chanteurs populaires, de sketches et de lecture de poèmes, a pour événement central l’exposé en direct du “pardon”, l’émotion est à son comble, Mona va gracier Maryam devant des millions de téléspectateurs.

Tout est en place, c’est dans la coulisse que nous allons découvrir toute l’histoire, apprendre que la mère de Maryam a organisé “la mort” de l’enfant, en réalité adopté par un couple, et c’est à cette condition que Mona, belle, mondaine et généreuse s’apprête à gracier Maryam. Mais tout bascule, quand Maryam découvre que son enfant est vivant. Dans les coulisses de l’émission, le drame se joue, elle devra choisir entre cet enfant et la peine de mort. Et finalement en direct, lors du show le plus populaire et le plus kitch dont la télévision iranienne à le secret.

Le scénario a notamment reçu le Global Filmaking Award à Sundance en 2017.

Autres infos

Sélection en compétition internationale (World Cinema Dramatic) au Festival de Sundance 2020 : Grand prix du jury Fiction