Vincent doit mourir

Cinéma

Genre : 1er LM Thriller fantastique

Budget : 4,34 M€

Stade : Préparation

Dates de tournage : septembre-octobre 2022

Lieux de tournage : Région Pays de la Loire, Lyon, Rhône (Région Auvergne-Rhône-Alpes)


Réalisation
  • Stéphan Castang
Scénario
  • Mathieu Naert
  • Stéphan Castang
Production
  • Wild West
  • Capricci Films
  • Bobi Lux
Coproduction
  • Arte France Cinéma
  • Auvergne Rhone-Alpes Cinéma
Distribution
  • Capricci Films
Diffusion
  • Arte
  • Canal+
Partenaire(s)
  • Résidence de genre So Film (finaliste 2017)
  • Procirep
  • Région Normandie (aide à la réécriture, mars 2020, 12.000€)
  • CNC (aide au développement, avril 2020, 42.000€)
  • Région Bourgogne-Franche-Comté (aide au développement, juillet 2020, 6.000€)
  • Avance sur recettes / CNC (4e session 2021 du premier collège, novembre 2021)
  • Fondation Gan pour le cinéma (lauréat 2021)
  • Région des Pays de la Loire (aide à la production, 2021, 100.000€)
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ventes Internationales
  • Wild Bunch International
Acteurs
  • Karim Leklou
  • Vimala Pons
  • Hervé Pierre
  • Karoline Rose
  • Sébastien Chabane
  • Anne-Gaëlle Jourdain

Synopsis

Du jour au lendemain, Vincent, jeune parisien photographe de pub, se retrouve sans raisons apparentes agressé par des gens qui, à son approche, perdent la raison et essaient de le tuer. Il tente de poursuivre une vie normale mais lorsque le phénomène s’amplifie et touche des personnes qui lui sont proches, Vincent doit fuir et changer de mode de vie…

Un film survival/de zombies humoristique.
Une relecture moderne du film de zombies.

Note d’intention
“Sommes-nous face à la vision du monde d’un paranoïaque ou bien est-ce le monde qui l’entoure qui devient fou, contaminé par une maladie où chacun cherche à tuer son prochain ? Le film penchera au fur et à mesure pour cette deuxième option mais toutes les interprétations doivent rester possibles. À la manière d’un personnage de Kafka qui apprend au réveil son arrestation, Vincent découvre subitement un monde hostile, où s’adapter consiste déjà à survivre.” (Stéphan Castang)