Teddy (ex Teddy, le diable au corps)

Cinéma

Budget : 1,19 M€

Stade : Terminé

Dates de tournage : du 3 juin au 12 juillet 2019

Lieux de tournage : Pyrénées Orientales (autour de Céret et Le Boulou)

Sortie : 10/03/2021


Réalisation
  • Ludovic Boukherma
  • Zoran Boukherma
Scénario
  • Ludovic Boukherma
  • Zoran Boukherma
Musique
  • Amaury Chabauty
Production
  • Baxter Films
  • Les Films Velvet
Distribution
  • The Jokers
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
Partenaire(s)
  • Prix du Scénario (lauréat du Prix junior du meilleur scénario 2019)
  • Région Occitanie (aide à la production, juillet 2019, 130.000€)
  • Indéfilms (Sofica)
  • Sofitvciné (Sofica)
  • Procirep
Ventes Internationales
  • WTFilms
Image
  • Augustin Barbaroux
Acteurs
  • Anthony Bajon
  • Christine Gautier
  • Noémie Lvovsky

Synopsis

Un soleil de plomb. des pavillons symétriques perdus au milieu des champs. Un loup qui suscite la colère des éleveurs locaux. Teddy, 19 ans, vit chez son oncle et travaille de nuit dans une station-service. Sa copine Rebecca, 17 ans, passe bientôt son bac. Pour eux, c’est un été ordinaire qui s’annonce. Pourtant, par une chaude nuit à l’orée d’un bois, Teddy est griffé par une bête, probablement le loup. Les semaines qui suivent, il est pris de curieuses pulsions animales…

Note d’intention
“Nous avons grandi dans un coin perdu du Lot-et-Garonne, entre les champs de maïs et les vergers de kiwi. Et ce sont les monstres qui nous ont sauvé : sauvés de l’ennui mortel d’être adolescents à Port-Sainte-Marie au début des années 2000.
Ces monstres, nous les avons reçus en héritage. Notre mère – la plus fervente admiratrice de Stephan King – nous les a inoculés dès le berceau. Les monstres étaient pour nous de fidèles compagnons qui déambulaient dans les rues désertes de notre village.
Ce que nous voulons, c’est faire évoluer notre monstre dans la campagne française, avec ses vieux et leur accent, avec ses Kangoo et ses lotos de village. Bref, faire un film fantastique, oui, mais l’ancrer dans la France rurale de 2019. Filmer cette campagne, c’est aussi en filmer le contexte, celui où le bon-vivre et les traditions côtoient la misère sociale et intellectuelle, où l’absence chronique de perspectives et l’ostracisation d’une partie de la jeunesse engendre sa colère.” (Ludovic et Zoran Boukherma)

Autres infos

53e Festival du film fantastique de Sitges 2020 : Prix de la Critique.

9e Festival international du film indépendant de Bordeaux (Fifib) 2020 : Grand prix (ex-aequo) de la compétition française.

42e Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier / Cinemed 2020 : Prix de la critique BNP Paribas, Prix Jam de la meilleure musique (Amaury Chabauty).

28e Festival international du film fantastique de Gérardmer 2021.