Persona non grata

Cinéma

Genre : Film noir

Budget : 3,5 M€

Stade : Sorti en salles / SVOD

Dates de tournage : du 9 avril au 1er juin 2018

Lieux de tournage : Montpellier et ses environs (Région Occitanie)

Sortie : 17/07/2019


Réalisation
  • Roschdy Zem
Scénario
  • Roschdy Zem
  • Olivier Gorce
Musique
  • Nathaniel Méchaly
Production
  • Bizibi Productions
Coproduction
  • Versus Production (Belgique)
  • Hole in One
  • Les Films du 10
  • NJJ Entertainment
Distribution
  • Mars Films
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement)
  • Région Occitanie
  • Inver Tax Shelter
  • Manon (Sofica)
  • Sacem
Ventes Internationales
  • Wild Bunch International
Directeur de Production
  • Sébastien Autret
Image
  • Renaud Chassaing (AFC)
Casting
  • Nicolas Ronchi
Acteurs
  • Raphaël Personnaz
  • Nicolas Duvauchelle
  • Noémie Schmidt
  • Hafsia Herzi
  • Anne Charrier
  • Sarah Pasquier
Presse
  • François Hassan Guerrar

Synopsis

Adaptation du film brésilien O invasor (2002) de Beto Brant.

José Nunes et Maxime Charasse sont amis et associés minoritaires dans une entreprise de BTP en difficulté. Devant la nécessité de protéger leurs intérêts, ils prennent une décision radicale et se retrouvent liés par un sombre secret.
Alors qu’ils commencent à entrevoir un avenir meilleur, un étrange personnage fait irruption dans leurs vies, leur rappelant que rien ne peut complètement s’effacer.

Précédent synopsis
Fin de journée, côte languedocienne. José et Maxime, amis de longue date qui travaillent ensemble dans le bâtiment, sont à cran. Ils ont rendez-vous avec un inconnu sur lequel ils comptent pour éliminer leur associé. Pas le choix ; pour eux, c’est une question de survie financière. Quelques jours plus tard, l’associé et sa femme sont exécutés. Maxime et José ne sont pas inquiétés par la police ; ils pensent avoir fait le plus dur. C’est mal connaître l’homme qu’ils ont fait entrer dans leur vie…

Note d’intention
Persona non grata est avant tout une histoire d’amitié qui tourne mal, d’hommes et de femmes qui se perdent, de couples fissurés. Un film noir ancré dans la France d’aujourd’hui.
Maxime et José ont commandité un meurtre, mais ils ne se vivent pas comme des assassins. Ils n’en ont ni les réflexes, ni les codes. Ils ont juste fait un mauvaise choix, pris la mauvaise décision. Tout le travail à venir avec Nicolas et Raphaël sera de rester à hauteur d’hommes dans la peur, le remords, l’affection, l’horreur, le déni, le plaisir, toute la palette des émotions éprouvées lorsqu’on essaie de continuer à vivre “normalement”, à être soi-même, dans un enchaînement de faits qui nous dépasse, nous prend à la gorge et nous pousse dans nos retranchements.
J’espère ainsi faire la part belle à la fragilité humaine qu’ils incarnent, à cette soif de reconnaissance source du meilleur comme du pire. Moïse (l’assassin), Maxime et José portent une part de nous-même, ils sont dévorés par une rivalité dont aucun des trois ne sortira victorieux.
J’ai ancré leur destin tragique dans un paysage contrasté, fait lui aussi d’ombres et de lumières, en tentant de retrouver sur nos terres l’atmosphère, le souffle et l’espace qui font les grands films noirs.” (Roschdy Zem)

Autres infos

Box office France
Sortie sur 125 écrans.
Paris 14h : 457 entrées (13 salles)
1er jour France : 6.060 entrées (dont 2.012 entrées en AVP)
1er week-end France : 23.503 entrées
Cumul France : 49.509 entrées (dont 16.175 entrées sur Paris-Périphérie)