Les Goûts et les couleurs (ex Musicale comédie, ex Digne héritière)

Cinéma

Genre : Comédie

Stade : Sorti en salles / SVOD

Dates de tournage : du 26 avril au 11 juin 2021

Lieux de tournage : Paris, région parisienne (Région Ile-de-France)

Sortie : 22/06/2022


Réalisation
  • Michel Leclerc
Scénario
  • Michel Leclerc
  • Baya Kasmi (collaboration)
Musique
  • Jérôme Bensoussan
  • David Gubitsch
Production
  • Mandarin Production
Distribution
  • Pyramide Distribution
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
Partenaire(s)
  • Cofimage (Sofica)
  • Cinémage (Sofica)
  • SG Image (Sofica)
  • Sacem
Ventes Internationales
  • Pyramide International
Direction de Production
  • Damien Grégoire
Image
  • Pierre Dejon
Casting
  • Laure Cochener
Acteurs
  • Rebecca Marder
  • Félix Moati
  • Judith Chemla
  • Philippe Rebbot
  • Eye Haïdara
  • Artus
  • Baya Kasmi
  • François Morel
Presse
  • Florence Narozny

Synopsis

Une jeune chanteuse passionnée enregistre un album avec son idole, une icône rock des années 1970, qui disparait soudainement. Pour sortir leur album, elle doit alors convaincre l’ayant-droit de ce dernier, un placier sur le marché d’une petite ville qui n’a jamais aimé sa lointaine parente et encore moins sa musique.

Les notes pour le dire
“Ce projet est né par la musique, qui occupe une grande place dans ma vie depuis longtemps. J’ai composé une centaine de chansons, fait partie de plusieurs groupes et à 20, voire 25 ans, j’avais davantage l’ambition de faire de la musique que du cinéma. J’ai commencé le cinéma en réalisant les clips de mon groupe et j’ai toujours essayé de mettre le plus possible de chansons dans mes films. Je devais donc forcément me confronter un jour ou l’autre plus directement à cette passion ! La musique, et la chanson en particulier, sont un marqueur social et culturel fort : « dis-moi qui tu écoutes je te dirai qui tu es ! ». Si vous préférez Dominique A à Louane (un exemple parmi d’autres), il y a de fortes chances que vous viviez en centre-ville, soyez CSP+…” (Michel Leclerc)

“Filmer la fabrication de chansons était un des défis du film. Saisir un moment d’harmonie, comprendre comment les choses se passent, les morceaux se construisent. D’où cette scène volontairement longue, du début, au cours de laquelle Marcia et Daredjane élaborent ensemble une chanson. Je me souviens de la séquence filmée par Godard dans One + one de la conception progressive de Sympathy for the Devil des Stones, des pauvres trois accords de départ au titre imparable de l’arrivée; je me souviens d’une formidable séquence filmée entre Voulzy et Souchon composant La Ballade de Jim et Voulzy parvenant à convaincre Souchon qu’un mot de son texte (le mot rouge) était en trop dans la musique et qu’il valait mieux le couper… Je rêvais de recréer ces moments de grâce… comme, plus récemment dans le Get Back sur les Beatles. Ce qui fait que le mélange d’un texte et d’une musique fonctionne ou pas me fascine. Ou comment on peut déshabiller une chanson comme Me lancer dans l’inconnu pour la rhabiller avec d’autres habits grâce aux moyens numériques actuels. Cette scène avec Gary Wild a été le déclencheur de l’écriture du scénario. Dans la vraie vie, cette transformation prendrait en réalité plusieurs jours mais j’avais envie de la filmer “en direct”, en rythme avec l’énergie du DJ au travail. On a donc enregistré une bande-son de deux minutes, où on passe de la chanson originale de Marcia au titre techno. Et sur le plateau, les comédiens avaient dans l’oreillette cette bande-son sur laquelle ils devaient se caler. La musique de Me lancer dans l’inconnu avait été composée par Jérôme Bensoussan il y a des années pour un court métrage de Baya Kasmi. La chanson n’avait finalement pas été retenue. J’adorais cette musique mais contrairement à ce qu’on voit dans le film, la version initiale était techno. J’ai donc fait le chemin inverse d’Anthony !” (Michel Leclerc)

“Concernant la musique, deux chansons ont été composées par Pierre Legay, trois par moi, et les autres par Jérôme Bensoussan et David Gubitsch. Jérôme Bensoussan est un ami qui a signé la musique de trois de mes films, j’aime son grand talent de mélodiste et de multi-instrumentiste.” (Michel Leclerc)

Autres infos

75e Festival de Cannes 2022 : Cannes Ecrans Juniors.

Box office France 
Sortie sur 205 écrans.
Paris 14h : 403 entrées (14 salles)
1er jour France : 5.614 entrées (dont 2.214 entrées en AVP)
1er week-end France : 23.729 entrées (dont 2.214 entrées en AVP)
1ère semaine France :  entrées (dont  entrées en AVP)