L’Attachement (ex L’Intimité)

Cinéma

Genre : Drame

Budget : 5,572 M€

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 27 juin au 4 août puis du 25 octobre au 28 novembre 2023 (8 semaines)

Lieux de tournage : Rennes et ses environs (Région Bretagne), Paris, région parisienne (Région Ile-de-France)


Réalisation
  • Carine Tardieu
Scénario
  • Carine Tardieu
  • Agnès Feuvre
  • Raphaële Moussafir
Production
  • Karé Productions
Coproduction
  • France 2 Cinéma
  • Umedia (Belgique)
Distribution
  • Diaphana Distribution
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
  • France 2
Partenaire(s)
  • LBPI/La Banque Postale Image (Sofica)
  • Cofimage (Sofica)
  • Indéfilms (Sofica)
  • Cinéaxe (Sofica)
  • SG Image (Sofica)
  • Cinécap (Sofica)
  • Région Bretagne
Ventes Internationales
  • Orange Studio
Image
  • Elin Kirschfink (SBC, AFC)
Casting
  • Anne de Réparaz (enfants)
  • Emmanuel Thomas
  • Valérie Espagne
  • Clémentine Fritsch
Acteurs
  • Valeria Bruni Tedeschi
  • Pio Marmaï
  • Juliette Armanet
  • Vimala Pons
  • Raphaël Quenard

Synopsis

Adaptation du roman éponyme de Alice Ferney publié aux éditions Actes Sud.

Sandra, quinquagénaire farouchement indépendante, partage soudainement et malgré elle l’intimité de son voisin et de ses deux enfants. Contre toute attente, elle s’attache peu à peu à cette famille d’adoption. Mais qui est-elle pour eux ?… Qui sont-ils pour elle ?…

Quatrième de couv’
Alexandre et Ada forment un couple heureux et s’apprêtent à accueillir un enfant. À l’heure de partir à la maternité, Ada confie son premier-né à leur voisine Sandra, une célibataire qui a décidé de longue date qu’elle ne serait pas mère. Après cette soirée décisive, la libraire féministe garde un attachement indéfectible au jeune garçon et à sa famille. Quelques années plus tard, sur un site de rencontres, Alexandre fait la connaissance d’Alba, enseignante qui l’impressionne par sa beauté lisse et sa volonté de fer…
Sandra, Alexandre, Alba – sur ces trois piliers, Alice Ferney construit son roman : en révélant les aspirations, les craintes, les opinions, les hésitations, les choix de ces personnages, elle orchestre une polyphonie où s’illustrent les différentes manières de former un couple, d’être un parent, de donner (ou non) la vie. S’amusant à glisser des dialogues philosophiques dans une comédie de mœurs, alternant les points de vue pour déplier toutes les réalités d’un projet ou d’une certitude, elle ausculte magistralement une société qui sans cesse repousse les limites de la nature et interroge celles de l’éthique pour satisfaire au bonheur individuel et familial.