Une île (ex Sirènes, ex Animales)

Télévision

Format : 6 x 52′

Genre : Thriller

Budget : 6,2 M€

Dates de tournage : du 24 août au 28 novembre 2018

Lieux de tournage : Corse


Réalisation
  • Julien Trousselier
Scénario
  • Gaïa Guasti
  • Aurélien Molas
  • Simon Moutaïrou (concept)
  • Marcia Romano (collaboration)
Production
  • Image & Compagnie
Coproduction
  • Arte France
Diffusion
  • Arte
  • Amazon Prime Video (préachat)
Partenaire(s)
  • Collectivité de Corse (aide à la production, 248.000€)
Ventes Internationales
  • Lagardère Studios Distribution
Musique
  • Pierre Gambini
Acteurs
  • Laetitia Casta
  • Noée Abita
  • Sergi Lopez
  • Alba Gaïa Bellugi

Synopsis

Sur une île frappée par une pénurie de pêche. Effet du réchauffement climatique ? Une suite de morts suspectes, concomitantes avec l’arrivée d’une belle et étrange inconnue secourue en mer, bouleverse la vie d’une jeune femme, Chloé. Elle ignore tout de ses origines, et met le feu à une communauté déjà au bord de l’implosion…
Une fiction qui prendra la forme d’une variation romanesque sur le mythe des sirènes. Un récit fantastique et réaliste à la fois, qui parle d’altérité et de différence. Un thriller « troublant et sensuel ».

La mer a cessé de nourrir les hommes et n’est plus le merveilleux terrain de jeu des sirènes. D’autant que la pollution, bien souvent les chasse. Découvrant dans l’eau un bijou d’écaille qu’elle reconnaît pour avoir appartenu à une “femme de son espèce”, Théa, sirène curieuse, débarque sur l’île. Prédatrice tranquille et splendide à l’apparence humaine, elle tue les hommes qu’elle séduit et se drogue à leur dernier souffle. Le bijou égaré appartient à Chloé, jeune femme marginale, au passé mystérieux : une sirène qui s’ignore.
Part d’humanité, part d’animalité, dévoration ou respect des êtres aimés, un équilibre complexe se cherche entre les deux femmes, avec les hommes, avec le village…

Précédent résumé 
La mer a cessé de nourrir les hommes et n’est plus le merveilleux terrain de jeu des Sirènes. Parce qu’elle s’y ennuie et parce qu’une voix qu’elle reconnaît l’appelle, Théa, sirène curieuse, débarque au village. Prédatrice tranquille à l’apparence humaine, elle tue les hommes qu’elle séduit et se drogue à leur dernier souffle. C’est Audrey qu’elle secourt, jeune femme marginale au passé mystérieux : une sirène qui s’ignore. Part d’humanité, part d’animalité, dévoration ou respect des êtres aimés, quel équilibre sera trouvé entre les deux femmes, avec les hommes, avec le village…

Autres infos

Sélectionné en Compétition française au festival Série Mania Lille 2019.
Prix de la meilleure série : “La série gagnante est ambitieuse, palpitante et belle. Le scénario est original et la photographie splendide.”(le jury)

Diffusion sur Arte les jeudis 9 et 16 janvier 2020.
Le premier épisode de la mini-série Mon île, diffusé le 9 janvier, a été regardé par 711.000 spectateurs soit 3,1% de PdA.
Le jeudi 16 janvier, le premier épisode (le quatrième de la série) a été regardé par 526.000 téléspectateurs pour 2,3% de PdA.