L’Etabli

Cinéma

Genre : Drame

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 8 mars au 16 avril 2021

Lieux de tournage : Région Auvergne Rhône-Alpes, Lot-et-Garonne (Région Nouvelle Aquitaine)


Réalisation
  • Mathias Gokalp
Scénario
  • Mathias Gokalp
  • Marcia Romano
  • Nadine Lamari
Musique
  • Flemming Nordkrog
Production
  • Karé Productions
Coproduction
  • France 2 Cinéma
  • Scope Pictures (Belgique)
  • Auvergne Rhone-Alpes Cinéma
Distribution
  • Le Pacte
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
  • France 2
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement, décembre 2016 ; Avance sur recettes, février 2020)
  • Ciclic - Région Centre-Val de Loire (aide à l’écriture, 2017, 11.000€)
  • Procirep
  • Région Nouvelle-Aquitaine
  • Département du Lot-et-Garonne
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ventes Internationales
  • Indie Sales
Directeur de Production
  • Marianne Germain
Image
  • Christophe Orcand
Casting
  • Okinawa Guerard
Acteurs
  • Swann Arlaud
  • Olivier Gourmet
  • Denis Podalydès
  • Mélanie Thierry

Synopsis

Adaptation du roman éponyme de Robert Linhart paru aux Editions de Minuit.

Quelques mois après Mai 68, Robert Linhart, normalien et maoïste, entre chez Citroën pour travailler à la chaîne. Il espère raviver le feu révolutionnaire, mais la grande majorité des ouvriers ne veut plus entendre parler de politique. Quand Citroën décide de se rembourser des Accords de Grenelle en exigeant des ouvriers qu’ils travaillent trois heures supplémentaires par semaine à titre gracieux, Robert et quelques autres entrevoient alors la possibilité d’un mouvement social…

Quatrième de couv’
L’Établi, ce titre désigne d’abord les quelques centaines de militants intellectuels qui, à partir de 1967, s’embauchaient, “ s’établissaient ” dans les usines ou les docks. Celui qui parle, ici a passé une année, comme O S. 2, dans l’usine Citroën de la porte de Choisy. Il raconte la chaîne, les méthodes de surveillance et de répression, il raconte aussi la résistance et la grève. Il raconte ce que c’est, pour un Français ou un immigré, d’être ouvrier dans une grande entreprise parisienne.
Mais L’Établi, c’est aussi la table de travail bricolée où un vieil ouvrier retouche les portières irrégulières ou bosselées avant qu’elles passent au montage.
Ce double sens reflète le thème du livre, le rapport que les hommes entretiennent entre eux par l’intermédiaire des objets : ce que Marx appelait les rapports de production.