Les Indociles

Télévision

Format : série de 52′

Genre : Historique

Stade : Production

Dates de tournage : début 2022

Lieux de tournage : Suisse


Réalisation
  • Delphine Lehericey
Scénario
  • Joanne Giger
  • Aurélie Champagne
  • Olivier Volpi
  • Delphine Lehericey
  • Camille Rebetez
Production
  • Box Productions (Suisse)
Coproduction
  • Entre Chien et Loup (Belgique)
  • RTS
Diffusion
  • RTS
Casting
  • Michaël Bier

Synopsis

Adaptation de la série de bande dessinée éponyme de Camille Rebetez et Pitch Comment parue aux éditions Les Enfants Rouges.

1973, campagne jurassienne, berceau historique de rébellions et de luttes sociales. Lulu, fils d’ouvriers, Chiara, fille d’immigrés, et Joe, fils d’un directeur d’usine, nouent une amitié indéfectible. Lors des cinq décennies qu’ils traverseront ensemble, ils vont s’affranchir des carcans de la société et créer un lieu emblématique, symbole de libertés et d’utopies: la Ferme des Indociles. À travers la voix de Siddharta, le fils prodige de Lulu, on découvre cette communauté atypique, avec ses rêves, ses espoirs et, parfois, ses désillusions.

Les Indociles se décline en 5 x 52′.

Quatrième de couv’ du premier tome
Fin des années soixante. Dans la campagne suisse où l’on vit sans faire de bruit par souci du qu’en-dira-t-on, Lulu, fils d’ouvrier, héros du premier tome, a beaucoup d’hormones et ne les gère pas très bien.
Il embarque dans les choses de la vie avec ses comparses Joe et Chiara. Mai 68 est une nébuleuse qui n’a pas encore atteint les montagnes jurassiennes. Pourtant, les échos lointains de la Sorbonne s’invitent sur les bancs d’école et aux tables du bistro de quartier. Lulu découvre Ferré et feuillette Le Petit Livre rouge. Germent alors, comme les pâquerettes qui font la nique à l’hiver, les idées d’un monde nouveau, idées que va suivre passionnément tout une génération d’indociles. Joe vient d’un milieu bourgeois. Son père dirige une usine d’horlogerie et fait de la fanfare. Joe aimerait bien faire éclater les carcans… Quant à Chiara, fille d’immigré italien, elle est en quelque sorte l’égérie de Lulu. Elle revendique la liberté d’expérimenter tout ce qui vient : sexe, drogues, bourlingues, modes de vie.