A propos de Sousan (ex Les exilés meurent aussi d’amour)

Cinéma

Genre : 1er LM

Stade : Développement


Réalisation
  • Marie Le Floc'h
Scénario
  • Marie Le Floc'h
Production
  • Films Grand Huit
  • Hélicotronc (Belgique)
Partenaire(s)
  • La Sélection annuelle Groupe Ouest (2021)
  • Cinemed (Bourse d'aide au développement) (2022)
  • Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles (aide à l’écriture, 2e session 2022, 12.500€ ; aide au développement, 2e session 2023, 45.000€)
  • Atelier Grand Nord (Sodec) (2024)

Synopsis

Wael est exilé à Lorient avec Reem, sa fille de 15 ans. Depuis l’arrestation et l’emprisonnement de Sousan, sa femme, une grande actrice très engagée dans la révolution syrienne, sa vie est restée en suspens. Fileteur au port de Keroman, il n’a reculé devant rien pour la retrouver durant ces six années. Son arrivée est pour lui une libération. Mais dans ce Lorient trop calme pour elle, et ce quotidien aux antipodes de l’idéal brûlant qu’elle a porté pendant des années, Sousan doit faire face à une perte de sens et de statut.

C’est l’histoire d’un homme qui se bat pour chercher une femme qui n’arrivera peut-être jamais à revenir. C’est l’histoire d’une femme qui n’a jamais abdiqué et qui en a peut-être déjà trop payé le prix pour renoncer. C’est l’histoire de leur amour impossible.

Précédents synopsis
Wael s’est exilé à Lorient avec Reem, sa fille de 15 ans. Il est fileteur au port de Keroman. Il n’a pourtant reculé devant rien pour retrouver sa femme, Sousan, actrice très engagée dans la révolution syrienne, arrêtée il y a 6 ans. Il parvient finalement à obtenir sa libération. Mais dans ce quotidien aux antipodes de l’idéal brûlant qu’elle a porté pendant des années, Sousan est bientôt tiraillée entre le seul élan vital qu’il lui reste et la proximité des siens. Wael, impuissant devant l’immensité du vide laissé par une possible séparation, s’agrippe, avec toutes les armes qu’il a.

Wael, exilé à Lorient avec Reem, sa fille de 15 ans, travaille au port de Keroman. Il vient d’obtenir, après six ans de recherches et d’attente, la libération de sa femme, Sousan, actrice reconnue et très engagée dans la révolution syrienne.

Wael est exilé à Lorient avec Reem, sa fille de 15 ans, depuis l’arrestation et l’emprisonnement de Sousan, sa femme, une grande actrice très engagée dans la révolution syrienne. Fileteur au port de Keroman, sa vie est malgré tout restée en suspens, car pendant ces six années, il n’a reculé devant rien pour la retrouver. Lorsqu’il y parvient enfin, c’est comme s’il s’agissait de sa propre libération.
Mais dans ce Lorient trop calme pour elle et ce quotidien aux antipodes de l’idéal brûlant qu’elle a porté pendant des années, et qui aura marqué autant son âme que son corps, Sousan doit faire face à une perte de sens et de statut. Bien plus qu’un tiraillement entre une vie de famille pour laquelle elle porte une tendresse évidente et sa cause, elle ne retrouve pas son “âme” dans ce quotidien-là. Wael, face à une possible séparation avec une femme autour de laquelle il aura reconstruit son identité, s’agrippe, avec toutes les armes qu’il a

Sousan et sa fille Rim sont exilées en France, depuis l’arrestation et l’emprisonnement de Jawad pendant la révolution syrienne, lors d’une des manifestations de 2011. Elles ont tenté de reconstruire leur vie durant ces sept années. Leur fragile équilibre bascule le jour où elles apprennent sa libération, alors que l’une et l’autre avaient tenté d’enfouir nombre de questions restées sans réponse. Le retour de cet homme, brisé par un traumatisme indicible, va profondément les bouleverser et les pousser à affronter leurs propres difficultés à vivre jusqu’à leur possible résilience.