Les Espions de la terreur

Télévision

Format : 4 x 52′

Genre : Thriller

Stade : Écriture


Scénario
  • Franck Philippon (showrunner)
  • Matthieu Suc (collaboration)
Production
  • Tetra Media Fiction
Coproduction
  • Quintessence Fictions
Diffusion
  • M6

Synopsis

Adaptation du livre-enquête éponyme de Matthieu Suc paru aux éditions HarperCollins.

Agent des services antiterroristes, Lucie Weber a été au cœur de la traque des responsables des attentats de 2015. La série raconte son enquête haletante aux côtés de deux autres agents et leur quotidien sous haute pression…

Précédent synopsis
Au lendemain du 13 novembre, les services français de lutte antiterroriste parviennent à identifier une vingtaine de terroristes responsables des attentats et susceptibles de commettre ou de commanditer de nouvelles attaques sur le continent européen. Durant deux ans, Nadia Soufiane, capitaine de police judiciaire à la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure), et Vincent Morin, analyste à la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure), vont tout faire pour protéger la France au prix d’une lutte sans merci contre un ennemi puissant, structuré et organisé – une véritable “CIA de la terreur”. Avec l’aide des services de renseignement occidentaux – notamment anglais et américains -, et au gré d’une collaboration étroite sans précédent au niveau européen, ils vont identifier, traquer et éliminer un à un ces terroristes…

Une série sur la traque impitoyable des responsables des attentats du 13 novembre 2015.

Note
“Une série d’espionnage et d’action très documentée sur la traque des responsables des attentats du 13 novembre entre Zero Dark Thirty et The Looming Tower
La révélation d’une lutte implacable contre un ennemi puissant, les services secrets de Daech, la ” CIA de la Terreur”…
Une série internationale sur le travail des services secrets occidentaux enfin rassemblés…” (Jean-François Boyer)

Quatrième de couv’
Une enquête captivante au coeur des services secrets de Daech.
Des tortionnaires encagoulés de noir pour effrayer les foules en Syrie ; les mêmes habillés en civil, barbe rasée, postiche sur la tête et cigarette aux lèvres pour ne pas attirer l’attention en Europe : l’État islamique s’est doté d’un “bureau des légendes” djihadiste.
Faux attentats pour masquer les vrais, tentatives d’infiltration de la fonction publique : pour la première fois, une enquête révèle le fonctionnement de ces services spéciaux qui depuis Raqqa pilotaient les attentats du 13-Novembre, leurs techniques, leurs ressources, ainsi que le parcours du Français qui en fut la tête pensante. Un travail d’investigation colossal, qui s’appuie sur plus de 77.000 procès-verbaux de police et de justice, des centaines de notes des services secrets et sur une quarantaine d’entretiens conduits auprès de magistrats, d’officiers de renseignement, de victimes du terrorisme, de djihadistes et de leurs familles.