La Syndicaliste

Cinéma

Genre : Thriller

Budget : 7,5 M€

Stade : Terminé

Dates de tournage : du 7 février au 8 avril 2022 (40 jours)

Lieux de tournage : Région Auvergne Rhône-Alpes, Région Ile-de-France, Allemagne

Sortie : 01/03/2023


Réalisation
  • Jean-Paul Salomé
Scénario
  • Jean-Paul Salomé
  • Fadette Drouard
Production
  • Le Bureau Films
Coproduction
  • Heimatfilm (Allemagne)
  • France 2 Cinéma
Distribution
  • Le Pacte
Diffusion
  • OCS
  • France 2
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement, octobre 2020, 24.000€)
  • Mini-traité franco allemand (aide à la coproduction, juin 2021, 180.000€ (CNC)+100.000€ (FFA))
  • Indéfilms (Sofica)
  • Cinéventure (Sofica)
  • Sofitvciné (Sofica)
Ventes Internationales
  • The Bureau Sales
Direction de Production
  • Jean-Christophe Colson
  • Anne Lessnick
Image
  • Julien Hisrch (AFC)
Casting
  • Juliette Denis
Acteurs
  • Isabelle Huppert
  • Benoît Magimel
  • Marina Foïs
  • Alexandra Maria Lara
  • Grégory Gadebois
  • François-Xavier Demaison
  • Pierre Deladonchamps
  • Aloïse Sauvage
  • Ambroise Sabbagh
  • Omar Salim
  • François Loriquet
  • Antoine Basler
  • François Perache

Synopsis

Adaptation de l’enquête éponyme de Caroline Michel-Aguirre publiée aux éditions Stock.

D’après l’histoire vraie d’une lanceuse d’alerte.
Un thriller économique.

Un jour, la lanceuse d’alerte Maureen Kearney est retrouvée chez elle, attachée à une chaise, la lettre “A” gravée sur son abdomen et un manche de couteau inséré dans son vagin. Traumatisée, elle n’a aucun souvenir de l’agression. L’enquête est menée sous pression : le sujet est sensible. Soudain, de nouveaux éléments viennent semer le doute dans l’esprit des enquêteurs. D’abord victime, Maureen devient suspecte.

Paroles
“J’ai tout de suite senti le potentiel cinématographique de cette incroyable enquête située dans le monde du nucléaire et de la politique. Et le projet s’est naturellement inscrit dans la tradition des grands thrillers paranoïaques que j’affectionne particulièrement. C’est un drame qui effraie par son approche clinique de thèmes aussi actuels et brûlants que la place des femmes dans les sphères du pouvoir, l’importance accordée à leur parole, l’hypothèse de leur folie et de leur nature manipulatrice. L’affaire Kearney (dont il s’inspire) est autant l’histoire d’une lanceuse d’alerte que celle d’une femme dans un monde d’hommes peu habitués à voir des femmes risquer tout ce qu’il faut pour s’attaquer à ceux qui sont au sommet.” (Jean-Paul Salomé)

Quatrième de couv’
Dans une maison de banlieue parisienne, le 17 décembre 2012, une femme est retrouvée en état de sidération, ligotée sur une chaise, un manche de couteau enfoncé dans le vagin. Un “A” a été tracé par une lame sur son ventre. Elle s’appelle Maureen Kearney, elle est la syndicaliste d’Areva.
Depuis des années, Maureen défend les intérêts du fleuron du nucléaire français. Elle est proche d’Anne Lauvergeon, fréquente les ministres et les capitaines d’industrie. Lorsqu’elle apprend que l’ennemi juré d’Areva, EDF, est prêt à signer un contrat avec les Chinois qui pourrait entraîner un transfert de technologies, elle monte au créneau, alerte les politiques. Jusqu’à ce jour de décembre 2012.
Suite à son agression, une enquête est lancée par la gendarmerie. Alors tout bascule. Et si la syndicaliste avait tout inventé ? Maureen serait-elle une hystérique, une manipulatrice ? Ou tout simplement une lanceuse d’alerte broyée par un système qui la dépasse ?
Nerveuse comme un thriller, l’enquête de Caroline Michel-Aguirre nous plonge au coeur d’une terrifiante histoire de pouvoir, politique, industrielle, mais avant tout humaine.

Autres infos

79e Festival de Venise 2022 : section Orizzonti.