Morsures (ex La Morsure)

Cinéma

Genre : 1er LM

Budget : 2,2 M€

Stade : Production

Dates de tournage : hiver 2020-2021

Lieux de tournage : France, Wallonie (Belgique, 10 jours)


Réalisation
  • Romain de Saint-Blanquat
Scénario
  • Romain de Saint-Blanquat
Production
  • Easy Tiger
Coproduction
  • Velvet Films (Belgique)
Distribution
  • KMBO Distribution
Partenaire(s)
  • Région Provence-Alpes Côte d'azur (soutien à la production, octobre 2018, 164.000€)
  • Fondation Gan pour le cinéma (lauréat 2018)
  • Région Normandie (aide à la production, juin 2018, 140.000€)
  • Wallimage (aide à la production, décembre 2018)
  • Région des Pays de la Loire
Casting
  • Pierre-François Créancier
Acteurs
  • Lily-Rose Depp

Synopsis

1967, pendant le Mardi gras. Françoise, 15 ans, est pensionnaire d’un lycée catholique. Persuadée qu’il ne lui reste qu’une seule nuit avant sa mort, elle fait le mur avec son amie Delphine pour se rendre à une fête costumée et pouvoir vivre cette nuit comme la dernière.

1967, pendant le Mardi gras. Françoise, 15 ans, est pensionnaire d’un lycée catholique. Révoltée,elle s’accorde difficilement au monde qui l’entoure. Persuadée qu’il ne lui reste qu’une nuit avant sa mort, elle fait le mur avec son amie Delphine pour se rendre à une fête costumée. Là-bas, elle rencontre Christophe, un garçon introverti qui parait plus jeune que les autres et affirme être un vampire. À l’écart de la fête, puis au coeur de la forêt environnante, ils auront toute la nuit, peut-être la dernière, pour se reconnaître entre tous et faire le deuil d’une part d’eux mêmes…

Note d’intention
Le récit accompagne ces adolescents en quête d’expériences et d’absolu, d’amour et de reconnaissance, jusqu’au bout de leur échappée mortifère, en suivant une trajectoire en trois actes qui forme une boucle ; une révolution. De la ville à la forêt, du rigorisme catholique au primitif, en passant par le modernisme pop, il emprunte aux contes et aux quêtes initiatiques l’universalité de certaines figures narratives. Il traverse plusieurs strates de croyances, du christianisme au païen, qui jalonnent la recherche d’une voie propre, singulière, et d’une réconciliation avec la vie.” (Romain de Saint Blanquat)