L’Inconnu de la Grande arche (ex La Grande arche)

Cinéma

Budget : 6 M€

Stade : Financement


Réalisation
  • Stéphane Demoustier
Scénario
  • Stéphane Demoustier
Production
  • Ex Nihilo
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement, mai 2022, 36.000€)
  • Avance sur recettes / CNC (décembre 2023)

Synopsis

Adaptation de l’ouvrage La Grande arche de Laurence Cossé publié aux éditions Gallimard.

Un film axé sur l’architecte de la Grande Arche de La Défense.
“C’est l’histoire de ce Danois totalement inconnu qui a gagné un concours d’architecture et s’est trouvé parachuté à la tête d’un gigantesque chantier. Le film racontera aussi le basculement du début de l’ère mitterrandienne à une réalité plus dure, plus froide et plus libérale qui s’est finalement imposée en cours de quinquennat.” (le réalisateur Stéphane Demoustier)

Précédent synopsis
L’histoire est axée sur le concours d’architecture qui aboutit à l’édification de l’Arche de la Défense en Ile-de-France.

Quatrième de couv’
Il existe à travers le monde une légende presque universelle, selon laquelle on ne peut pas construire un monument si un être humain n’est pas sacrifié. Sinon, le bâtiment s’écroule, et s’écroule toutes les fois qu’on essaye de le remonter. Pour conjurer cette malédiction, il faut emmurer quelqu’un de vivant dans les fondations. On recense plus de sept cents versions de cette histoire. Celle de la Grande Arche de la Défense est la plus récente.
Ce récit brosse l’épopée de la construction d’un des monuments les plus connus de Paris, dont on ignore qu’il fut l’enjeu de luttes politiques au couteau sous le règne de François Mitterrand. C’est surtout le portrait et l’histoire de son créateur, Johan Otto von Spreckelsen, un architecte danois très secret, professeur aux Beaux-Arts de Copenhague.
Lauréat d’un prestigieux concours international en 1983, fêté pour son projet à son arrivée à Paris, cet homme du Nord découvre avec stupéfaction la désinvolture et les revirements à la française. L’affaire finit tragiquement pour lui, alors que se construit ce portique de marbre qui paraît la sérénité même.

Note
L’adaptation du roman La Grande arche fut auparavant envisagée sous forme de série de 52′ par les scénaristes Sabrina Compeyron et Olivier Gorce avec la société de production Effervescence Fiction.