Icare

Cinéma

Genre : 1er LM Animation

Budget : 5,95 M€

Stade : Production


Réalisation
  • Carlo Vogele
Scénario
  • Carlo Vogele
  • Isabelle Andrivet
Production
  • Iris Productions (Luxembourg)
  • Iris Films (Belgique)
  • Rezo Productions
Partenaire(s)
  • Film Fund Luxembourg (aide à l’écriture, novembre 2015, 120.000€ ; aide à la production, novembre 2017, 3.120.000€)
  • Wallimage (aide à la production, 2018)
  • Région Grand Est (aide à la production, 2018, 100.000€)
  • Fédération Wallonie-Bruxelles (aide à la production, 1ère session CSF 2019, 100.000€)

Synopsis

Le jeune Icare est l’apprenti dévoué de son père, l’illustre inventeur Dédale, dans l’atelier de sculpture de Cnossos. Sa vie est bouleversée par la découverte d’un mystérieux garçon à tête de taureau qui vit caché dans le Palais Royal. Mais quand le roi Minos enferme le “Monstre” dans le labyrinthe et que le prince Thésée débarque en Crète pour tuer le célèbre Minotaure, Icare est prêt à tout pour sauver son ami d’enfance.
L’histoire est racontée par Zeus, Poséidon et Aphrodite, éditeurs farfelus du journal Mytho Mag, qui rédigent le mythe au gré de leurs caprices et de leurs discordes rocambolesques.

Précédent synopsis
Icare est le jeune apprenti de son père, l’illustre inventeur Dédale, dans son atelier de sculpture à Cnossos. Sa vie est bouleversée par la découverte d’un mystérieux garçon à tête de taureau qui vit caché dans le Palais Royal. Une amitié secrète unit les deux adolescents jusqu’à ce que le roi Minos enferme le « Monstre » dans le labyrinthe, construit par Dédale. D’un même coup, Icare perd son seul ami et la confiance qu’il avait en son père.
Quand le prince Thésée débarque en Crète pour tuer le Minotaure, Icare est prêt à tout pour sauver son ami d’enfance. Hélas, la machine infernale est mise en route et la désillusion du jeune rêveur culmine dans un choix tragique entre les ténèbres et la lumière.
L’histoire est racontée par des dieux rocambolesques : Zeus, Poséidon et Aphrodite, journalistes chez Mytho Mag, rédigent le mythe au gré de leurs caprices et jouent allègrement avec les terribles destins des personnages.

Une adaptation très libre du mythe crétois.