Grand Palais

Télévision

Format : 10 x 26′

Stade : Tournage

Dates de tournage : du 5 septembre au 27 octobre 2022

Lieux de tournage : Martigues, La Ciotat et environs, Provence Studios (Région Provence-Alpes-Côte d'Azur)


Réalisation
  • Florent Sauze
  • Anissa Allali
Scénario
  • Florent Sauze
  • Niels Rahou
Musique
  • Elams
Production
  • Easy Tiger
Diffusion
  • France.tv Slash
Partenaire(s)
  • Région Provence-Alpes Côte d'azur
Direction de Production
  • Jérôme Briand
  • Yuki Kuroda
Image
  • Fabio Caldironi
Casting
  • Marion Peyret
  • Léa Moszkowicz
Acteurs
  • Orane Hadjadj
  • Elams
  • Foëd Amara
  • Bruce Dombolo
  • Eva Huault
  • Léa Persia
  • Théo Navarro-Mussy
  • Naïm Touat
  • Kader Bueno
  • Mourad Tahar Boussatha

Synopsis

Au cœur de Toulon, Ouarda est la propriétaire d’un bar à chicha. Lieu qui appartenait à son père et auquel elle accorde une valeur sentimentale très forte.
Seulement, le quartier où il se trouve, auparavant populaire, est en pleine reconversion. Le quartier se gentrifie et la chicha est menacée d’expulsion.
Ouarda et tous ses employés, qu’elle considère comme sa famille, vont se battre pour tenter de sauver ce lieu auquel ils tiennent tous.
Histoires d’amours, mensonges et trahisons sont au cœur de la série Grand Palais.

Note
Grand Palais était initialement conçu en mini-série de 3 x 52′.
Chaque épisode de cette rom-com musicale accueillera un artiste.

Paroles
“Grand Palais est l’histoire de Ouarda, une queen dont le royaume est un bar à chicha, un lieu hérité de son père et dont elle revendique fièrement le nom.
Si j’ai choisi de prendre pour décor principal un bar à chicha, c’est aussi pour faire découvrir tout un univers, qui a ses codes, sa musique et son langage. Un endroit encore très peu représenté en fiction, mais qui, pour une jeunesse quasi-systématiquement recalée à l’entrée des clubs branchés, est le lieu où faire la fête. Au Grand Palais, peu importe qui on est, pas besoin d’avoir de la thune, tant qu’on a du style ! Je veux faire exister dans cette arène des personnages complexes, à rebours des clichés, ancrés dans leur époque, venant de milieux très différents et se retrouvant pourtant au même endroit. J’y suis moi-même arrivé, et ai appris à connaître et aimer cet univers, grâce à la musique.
Le soap est à la fiction ce que le rap de chicha est à la musique : un genre parfois méprisé mais qui connaît pourtant un réel succès. Pourquoi ? Parce que, loin de prendre le public de haut, les deux genres se mettent à la hauteur de leur public, en leur racontant des histoires qui leur parlent directement. Des histoires d’amour, de rupture, de trahisons, de rivalités et de rancunes…
Peu de gens savent que les chichas sont un tremplin pour de nombreux artistes, dont certains squattent désormais le top des charts français. Ainsi, la musique est centrale dans Grand Palais : elle sert à la fois de ponctuation du récit, et éclaire les trajectoires des personnages. Une musique diverse et dans un rapport très immédiat avec les personnages, interprétée, ressentie, commentée par eux. Comme en amour, les différents genres (du rap au classique en passant par le RnB) vont se mélanger, se percuter et parfois fusionner.” (Florent Sauze)