En eau salée

Télévision

Format : 4 x 52′

Genre : Thriller psychologique

Budget : M€

Stade : Tournage

Dates de tournage : du 16 mars au 27 mai 2024

Lieux de tournage : Genève (Suisse), Bilbao (Espagne)


Réalisation
  • Denis Rabaglia
Scénario
  • Denis Rabaglia
  • Stéphane Mitchell
  • Ami Cohen
  • Joseph Incardona (collaboration)
  • Fred Castadot (collaboration)
  • Sammy Fransquet (collaboration)
  • Grégory Lecocq (collaboration)
  • Charlotte Joulia (collaboration)
Production
  • Alva Film
Coproduction
  • RTS
  • Arte France
  • Gurutze Kalea Film Production
Diffusion
  • RTS
  • Arte
Partenaire(s)
  • Rendez-vous de la création francophone (Festival de la fiction TV) (2023)
Image
  • Marco Barberi
Casting
  • Luci Lenox
  • Annette Trumel
  • Mariângela Galvão Tresch
Acteurs
  • Maud Wyler
  • Maël Cordier
  • Isaline Prévost Radeff
  • Philippe Torreton
  • Michael Neuenschwander
  • Carlos Bardem
  • Nicola Perot
  • Isabelle Caillat
  • Anne Richard
  • Michel Voïta
  • Tine Joustra
  • Clément Moreau

Synopsis

Adaptation libre du roman En eau salée de Fabien Feissli publié aux Editions Cousu Mouche.

Aurélie, une inspectrice qui a laissé maladroitement filer Florian, un jeune homme soupçonné d’être impliqué dans la disparition de sa petite amie Julia, apprend qu’il a été arrêté sur un cargo de la marine marchande suisse pour le meurtre d’un matelot.
Envoyée en Afrique du Sud pour le rapatrier, elle découvre que Julia a été passagère de ce cargo quelques semaines auparavant. Cette activiste travaillant pour une ONG traquant la criminalité économique aurait-elle découvert quelque chose? Serait-elle morte? Pour la compagnie, cette affaire compromet l’arrivée de capitaux frais assurant leur transition écologique. Aurélie s’impose à bord jusqu’à la prochaine escale, faisant face – seule – à la résistance de l’équipage. Petit à petit, la tension monte, le fantôme de Julia plane sur le cargo…

Une disparition en eaux troubles.

Précédent synopsis
Convaincu que sa petite amie a disparu sur un navire de la marine marchande suisse et frustré de l’inaction de la police genevoise, Florian poursuit seul une piste qui le mène à bord du cargo Interlaken. En plein Océan indien, il provoque la mort du cuisinier dans une altercation. L’inspectrice Mercier débarque sur le navire et va devoir sonder les mensonges et les secrets d’un équipage qui résiste, d’un capitaine énigmatique et d’un armateur trouble. Elle va rapidement découvrir qu’en haute mer, chacun suit ses propres règles.

Quatrième de couv’
Florent s’est engagé dans la marine parce que la vie en Suisse lui était devenue impossible. S’il a été acquitté d’un meurtre qu’il prétend ne pas avoir commis, la vindicte populaire le poursuit. Mais loin des côtes, la mort s’invite à bord du porte-conteneurs SO Lausanne.
Le curieux passé du capitaine et du bosco, comme les ombres tenaces qui collent au sillage de Florent, ne facilitent pas le travail des deux policiers venus de la métropole pour tenter de résoudre le mystère.
La plongée dans la vie d’un équipage, entre le labeur répétitif, l’attente des escales et les tensions dues à la promiscuité, est admirablement rendue. Quant au scénario, fidèle aux lois du genre, il distille son lot de rebondissements.