Emmanuelle*

Cinéma

Budget : 22,91 M€

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 9 octobre jusqu'à mi-décembre 2023

Lieux de tournage : Paris, France, Hong Kong


Réalisation
  • Audrey Diwan
Scénario
  • Audrey Diwan
  • Rebecca Zlotowski
Production
  • Chantelouve
  • Rectangle Productions
Coproduction
  • Goodfellas (ex Wild Bunch International)
Distribution
  • Pathé Distribution
Ventes Internationales
  • Goodfellas (ex Wild Bunch International)
Image
  • Laurent Tangy (AFC)
Casting
  • Aurélie Avram
Acteurs
  • Noémie Merlant
  • Anamaria Vartolomei
  • Kacey Mottet Klein
  • Luàna Bajrami
  • Naomi Watts
  • Will Sharpe
  • Jamie Campbell Bower
  • Chacha Huang
  • Anthony Wong

Synopsis

Adaptation libre du roman de Emmanuelle Arsan.

Le tournage se fait en langue anglaise.

Casting
Et donc, après que Léa Seydoux ait été annoncée initialement dans le rôle-titre sulfureux, c’est finalement Noémie Merlant qui interprètera la jeune femme libérée.

Paroles
“J’adore Léa Seydoux, je veux faire un film avec elle un jour. Mais pour moi, ce n’était pas le personnage que j’imaginais. De Portrait de la jeune fille en feu à Tár, je n’ai cessé d’être séduite par la force du jeu de Noémie Merlant. Elle possède l’autorité et la séduction nécessaires à ce rôle. Noémie redéfinit la femme française. Son attitude, son sourire, ce soupçon d’insolence… Je suis aussi sensible à l’idée de trouver une partenaire intellectuelle en faisant ce choix, quelqu’un avec qui je vais composer ce personnage. Je sais que j’ai trouvé la bonne personne… J’adore raconter des histoires à travers le corps. Avec L’Événement, j’ai passé plusieurs années à explorer l’idée de peine. Puis, je dirais “naturellement”, j’ai voulu explorer le plaisir. J’aimerais lui rendre ses lettres de noblesse, j’aime filmer le corps avec un regard profond mais jamais provocateur. Et j’ai envie de m’emparer d’une grammaire cinématographique spécifique à l’érotisme. L’érotisme repose tout autant sur ce que l’on montre que sur ce que l’on cache. C’est de là que vient l’excitation.” (Audrey Diwan)

Note
Roman sulfureux, Emmanuelle a connu une première adaptation cinématographique signé Just Jaeckin avec Sylvia Kristel dans le rôle-titre, sorti sur les écrans le 1er juin 1974. Le film a connu un succès sans précédent, engendrant plusieurs autres longs, ainsi qu’une série télévisée. Le film initial est resté treize ans à l’affiche de l’UGC Triomphe sur les Champs-Elysées ; on estime qu’il a été vu par plus de 14 millions de personnes en France, dont 5,7 rien que dans la capitale. Précisons au passage que deux biopics centrés sur la vie de Sylvia Kristel, l’iconique interprète d’Emmanuelle, sont actuellement en cours de développement.