Electric Child

Cinéma

Stade : Financement


Réalisation
  • Simon Jaquemet
Scénario
  • Simon Jaquemet
Production
  • 8Horses (Suisse)
Coproduction
  • Maneki Films
Partenaire(s)
  • Berlinale Coproduction Market (février 2020, Mention spéciale du Prix Eurimages au Développement de la Coproduction)
  • Frontières (co-production market) (juillet 2020)

Synopsis

Sonny et sa femme Akiko débordent de joie à la naissance de leur premier enfant. Sonny, qui travaille comme informaticien, développe un projet de haut niveau qui consiste à la création d’une forme de vie nouvelle et complexe basée sur l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle vit sur une île virtuelle où elle est confinée. Grâce à l’enthousiasme de l’équipe de Sonny, elle se met toutefois à développer des pouvoirs inattendus, et son développement semble inarrêtable. Quand le fils de Sonny et Akiko se retrouve atteint d’une maladie rare touchant le système nerveux, leur vie prend un tour tragique. De son côté, l’intelligence artificielle se développe toujours plus, au point que le gouvernement décide de mettre fin au projet de Sonny. La vie de son fils ne tenant plus qu’à un fil, Sonny décide d’entrer dans le simulateur pour rencontrer l’être artificiel. Il décide alors de conclure un pacte avec lui : en échange de la vie de son fils, l’intelligence artificielle pourra sortir des limites de son monde virtuel. Les conséquences seront fatales et entraîneront une série de réactions en chaîne qui transformeront le monde à jamais…

Une fable de science-fiction située dans le présent.

Paroles
“Electric Child met en scène un jeune père confronté à deux événements cruciaux : le développement d’un projet scientifique aux conséquences planétaires et la maladie de son enfant. Ce parallèle entre l’hyper-technologie et la fragilité humaine posent des questions capitales : quelle est la différence entre la vie humaine et la vie artificielle ? Est-ce que nous sommes aussi différents que cela des êtres artificiels que nous sommes en train de créer ?” (Simon Jaquemet)