C’est mon homme

Cinéma

Genre : 1er LM

Budget : 2,5 M€

Stade : Terminé

Dates de tournage : à partir du 5 août 2021

Lieux de tournage : Avallon et ses environs, Yonne (Région Bourgogne-Franche-Comté), Angers (Ille-et-Vilaine, Région Pays de la Loire)


Réalisation
  • Guillaume Bureau
Scénario
  • Guillaume Bureau
  • Robin Campillo (collaboration)
Musique
  • Romain Trouillet
Production
  • Avenue B Productions
Coproduction
  • Frakas Productions (Belgique)
Distribution
  • Bac Films Distribution
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
Partenaire(s)
  • CNC (aide à l’écriture)
  • Région Bourgogne (aide à l’écriture, 2016)
  • Bourse Beaumarchais-SACD
  • Région Bourgogne-Franche-Comté (aide au développement, mars 2019, 8.000€ ; aide à la production, juin 2021, 150.000€)
  • Prix du Scénario (finaliste du Grand prix, 2019)
  • Région des Pays de la Loire
Ventes Internationales
  • Bac Films International
Direction de Production
  • Pauline Seigland
Image
  • Colin Lévèque
Casting
  • Adélaïde Mauvernay
Acteurs
  • Leila Bekhti
  • Karim Leklou
  • Louise Bourgoin

Synopsis

Julien Delaunay a disparu sur un champ de bataille de la Grande Guerre. Sa femme, Julien, n’a jamais voulu croire qu’il était mort. Aussi, quand la presse publie le portrait d’un vagabond amnésique, Julie est certaine de reconnaître Julien. Ils se retrouvent et réapprennent à s’aimer. Mais une autre femme réclame le vagabond comme étant son mari. Elle et Julie s’engagent alors dans une lutte pour la vérité qui fera vaciller la justice et la raison…

Note d’intention
C’est mon homme s’inscrit dans le sillon de ces histoires inoubliables, troublantes et vertigineuses parce qu’elles défient l’entendement. L’identité n’est plus seulement une affaire de preuves ou de science, mais une affaire de croyance.
C’est un thriller amoureux : deux femmes s’affrontent pour un homme et luttent pour la vérité. C’est une lutte tendue. Jusqu’au bout, l’issue est incertaine. Ce n’est pas la vérité qui triomphe, triste et triviale comme cette tache de naissance sur le crâne du vagabond. C’est l’amour. C’est lui qui emporte tout, c’est une pulsion irrépressible, incontrôlable, insensée.” (Guillaume Bureau)

Autres infos

15e Festival du film francophone d’Angoulême (FFA) 2022 : sélection Premiers rendez-vous.