Bastion 36

Cinéma

Genre : Policier

Budget : M€

Stade : Tournage

Dates de tournage : du 11 (ou 18) mars à fin mai 2024

Lieux de tournage : Paris, région parisienne (Région Ile-de-France)

Sortie : 11/2024


Réalisation
  • Olivier Marchal
Scénario
  • Olivier Marchal
Production
  • Gaumont
Diffusion
  • Netflix
Image
  • Denis Rouden (AFC)
Casting
  • Claire Andrieu
Acteurs
  • Sofiane Zermani
  • Victor Belmondo
  • Tewfik Jallab
  • Soufiane Guerrab
  • Yvan Attal
  • Juliette Dol
Presse
  • Laurent Renard

Synopsis

Adaptation du roman Flics Requiem de Michel Tourscher paru aux éditions Les Nouveaux Auteurs, Prix VSD du polar 2013.

Paris, de nos jours. Antoine Cerda, commandant de police à la prestigieuse BRI est muté à la Brigade Anti Criminalité suite à une sanction de l’Inspection Générale. Il tourne alors le dos à ses anciens compagnons d’armes et à son groupe, commandé par le charismatique Sami Belkaïm.
Treize mois plus tard, deux membres de son ancienne équipe sont abattus en moins de vingt-quatre heures. Lorsqu’un troisième disparaît mystérieusement, Antoine Cerda décide de mener sa propre enquête. Ses recherches vont le projeter en pleine guerre des polices et l’entraîner dans une terrible descente aux enfers…

La “suite” du deuxième long métrage d’Olivier Marchal, 36 Quai des Orfèvres, sorti en 2004, qui relatait le duel de deux hommes, amis, prêts à tout pour prendre la direction convoitée du 36 quai des Orfèvres, la Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris.

36 Quai des Orfèvres vingt ans après.
Car pour ceux qui ne le sauraient point encore le 36 rue du Bastion (Paris 17e), 36 Bastion comme ils disent, est l’adresse du siège et des services de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de la Préfecture de police de Paris depuis juillet 2017. Services qui, auparavant, étaient notamment localisés au… 36 quai des Orfèvres (Paris 1er). La boucle est bouclée !

Paroles
“Je ne vais pas révéler l’intrigue du film, vous le découvrirez, seulement cette réplique d’un supérieur à un policier sanctionné pour s’être défendu contre des voyous : “Ils t’ont enlevé l’honneur mais pas la fierté. Tu es un grand flic. Il faut que tu sois fier du métier que tu fais’”.” (Olivier Marchal)

Quatrième de couv’
Pour Lucas, ex-flic devenu détective, l’affaire devait être simple. Retrouver un patient échappé de la clinique où il avait été interné pour des troubles psychiatriques.
Sauf que le type n’est pas un malade ordinaire, mais un capitaine appartenant à la brigade antigang de la PJ parisienne.
Et quand les collègues du fuyard tombent sous les balles d’un mystérieux tueur, Lucas doit accélérer ses recherches, car lui aussi vient d’entrer dans la ligne de mire du meurtrier.