Archéologie de la violence

Cinéma

Genre : Documentaire

Stade : Production


Réalisation
  • Marie-Pierre Brêtas
Scénario
  • Marie-Pierre Brêtas
  • Virginie Legeay
Production
  • Gogogo Films
Partenaire(s)
  • Résidence Moulin d'Andé-Céci (2017)
  • Région Ile-de-France (aide à l’écriture de scénario, novembre 2017, 12.000€)
  • Région Normandie (aide à l’écriture, janvier 2019, 11.000€)

Synopsis

Un matin, Derrick m’appelle depuis Miami : il veut partir à Cuba, au Brésil. Un appel plein des angoisses de la nuit… Quand il m’avoue qu’il dort dans sa voiture, j’en saisis l’urgence. Je me souviens alors du garçon de 17 ans qu’il était lorsque nous nous sommes rencontrés et qui proclamait qu’il ne finirait ni en prison, ni dealer, comme tous ceux de son ghetto: il entrerait à l’université. Sa détermination n’a pas suffi et aujourd’hui, à presque 50 ans, il rassemble ses forces pour un dernier combat. Dans cette quête de la dernière chance, je l’accompagne mais le ramène aussi vers son passé pour l’aider à en démêler les nœuds fatidiques nourris par une Amérique inégalitaire et raciste.

“J’ai rencontré Derrick il y a 30 ans à Brooklyn, plein du désir de conjurer son sort de garçon noir des ghettos. Aujourd’hui, il dort dans sa voiture à Miami. Ensemble, nous revenons sur les espaces d’une Amérique raciste.” (Marie-Pierre Brêtas)

“A 47 ans, Derrick dort dans sa voiture faute d’un salaire suffisant pour se loger à Miami. Je l’ai connu lorsqu’il avait 17 ans, plein de foi et déterminé à faire des études pour fuir son ghetto de Bedfort Stuyvesant à Brooklyn. Il est allé à l’université mais la violence sociale qui pèse sur les Noirs américains a eu raison de sa force. Nous retournons tous les deux sur les lieux de son passé affronter les démons qui l’ont poussé dans cette impasse.””(Marie-Pierre Brêtas)