All we Imagine as Light

Cinéma

Stade : Production

Dates de tournage : du 15 juin au 22 juillet, octobre-novembre 2023

Lieux de tournage : Mumbai, Ratnagiri, Côte de Kokan (Inde)


Réalisation
  • Payal Kapadia
Scénario
  • Payal Kapadia
Production
  • Petit Chaos
  • Chalk and Cheese Films (Inde)
Coproduction
  • Another Birth (Inde)
  • BALDR Film (Pays-Bas)
  • Les Films Fauves (Luxembourg)
  • Arte France Cinéma
Distribution
  • Condor Distribution
Diffusion
  • Arte
Partenaire(s)
  • Prix du Scénario (finaliste 2021)
  • Ciclic - Région Centre-Val de Loire
  • Hubert Bals Fund
  • Eurimages (soutien à la coproduction, novembre 2022, 150.000€)
  • Fondation Gan pour le cinéma (lauréat 2022)

Synopsis

Prabha, une infirmière vivant à Mumbai, cache son tourment intérieur en se jetant à corps perdu dans son travail. Lorsqu’elle reçoit un cadeau inattendu, elle ne peut plus échapper au passé qu’elle a jusqu’alors tenté d’écarter. Anu, sa jeune et insouciante colocataire, cherche un endroit dans la ville où elle et son amoureux pourront enfin faire l’amour. Les deux femmes se rendent dans une ville côtière. Là-bas, une forêt tropicale devient un espace de liberté où leurs désirs peuvent enfin se manifester.

L’histoire de deux infirmières indiennes marginalisées qui cherchent à exprimer leur sexualité malgré les dysfonctionnements d’une société patriarcale discriminante : Prabha, vivant à Mumbai, cache son tourment intérieur en se jetant à corps perdu dans son travail. Anu, sa jeune et insouciante colocataire, cherche un endroit dans la ville où elle et son amoureux pourront enfin faire l’amour. Les deux femmes se rendent dans une ville côtière. Là-bas, une forêt tropicale devient un espace de liberté où leurs désirs peuvent enfin se manifester.

Premier long métrage de fiction de la cinéaste indienne Payal Kapadia après le long métrage documentaire Tout une nuit sans savoir présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2021 etrécipiendaire de l’Œil d’Or du meilleur documentaire. On lui doit également les courts métrages Afternoon Clouds et And What Is The Summer Saying qui ont respectivement été présentés en première mondiale à la Cinéfondation 2017 et à la Berlinale 2018.

Précédent synopsis
Prabha est une infirmière venue vivre à Mumbai et empêtrée dans un mariage arrangé avec un homme parti vivre à l’étranger. Anu, sa jeune colocataire, cherche un endroit où elle pourra enfin faire l’amour avec son amoureux. Les deux femmes accompagnent Parvati, la cuisinière de l’hôpital, dans son village d’enfance sur la côte. Là-bas, une forêt tropicale mystique deviendra le lieu où leurs rêves et leurs désirs peuvent devenir réalité…

Paroles
“En Inde, raconter des histoires a toujours servi à calmer le cœur agité de celui qui écoute. Ici, les deux femmes deviendront les personnages d’une histoire qu’elles aimeraient entendre, et pour un bref instant, se libèreront de leur carcan à travers un rêve collectif…
Dans une société où les femmes sont infantilisées et ne peuvent pas parler ouvertement d’amour et de sexualité, ce n’est peut-être que par le biais du cinéma que ces questions peuvent être explorées – en utilisant des gestes, des silences, des regards, des sons et des mises en scène qui évoquent le paysage intérieur et les émotions des personnages. Ainsi, pour moi, les actions de ces deux femmes discriminées, cherchant juste à vivre leurs désirs, deviennent un acte personnel de défiance politique.” (Payal Kapadia)