Titane

Cinéma

Budget : 6,49 M€

Stade : Préparation

Dates de tournage : à partir de mai 2020

Lieux de tournage : Antibes, Villeneuve-Loubet (Région Provence Alpes Côte d'Azur), Région Ile-de-France


Réalisation
  • Julia Ducourneau
Scénario
  • Julia Ducourneau
Production
  • Kazak Productions
Coproduction
  • Frakas Productions (Belgique)
  • Arte France Cinéma
Distribution
  • Diaphana Distribution
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
  • Arte
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement, décembre 2017 ; Avance sur recettes, juillet 2019)
  • Région Ile-de-France (aide à la production, septembre 2019, 330.000€)
  • Eurimages (aide à la coproduction, octobre 2019, 450.000€)
  • Région Provence-Alpes Côte d'azur (aide à la production, octobre 2019, 200.000€)
  • Fondation Gan pour le cinéma (lauréat 2019)
  • Fédération Wallonie-Bruxelles (aide à la production, 3e session CSF 2019, 100.000€)
Ventes Internationales
  • Wild Bunch
Acteurs
  • Vincent Lindon
  • Agathe Rousselle

Synopsis

Dans un aéroport, les inspecteurs de la douane recueillent un jeune homme au visage tuméfié. Il dit avoir 17 ans et se nommer Adrien Legrand, un enfant disparu il y a 10 ans. Après le cauchemar d’un deuil impossible, Vincent, son père, revit enfin. Au même moment, dans la région, sévit un tueur en série. Alexia, hôtesse dans un salon auto, semble insoupçonnable pour la police qui recherche un homme. Au cours de cet été sous tension, les chemins de Vincent et Alexia ne tarderont pas à se croiser.

Précédent synopsis
Dans un aéroport, les inspecteurs de la douane recueillent un jeune homme au visage tuméfié. Il dit se nommer Adrien Legrand, un enfant disparu il y a 10 ans. Pour Vincent, son père, c’est un long cauchemar qui prend fin alors qu’il le ramène chez lui. Au même moment, une série de meurtres macabres met la région sous tension. Alexia, hôtesse dans un salon auto, a tout d’une victime désignée.

Titane est un projet hors-norme, dans lequel Julia Ducournau (Grave) puise son inspiration dans la mythologie grecque et l’horreur organique. La réalisatrice, fascinée par les corps en mutation, y questionne les thèmes de l’identité, de la filiation, et du genre.

Paroles