Sacha

Télévision

Format : 6 x 52′

Genre : Polar

Stade : Tournage

Dates de tournage : du 7 septembre au 20 novembre 2020 (55 jours)

Lieux de tournage : Genève, Suisse


Réalisation
  • Léa Fazer
Scénario
  • Flavien Rochette
  • Nicole Castioni
  • Léa Fazer
  • Mathilde Henzelin
Production
  • Rita Production (Suisse)
Diffusion
  • RTS
  • Arte
Acteurs
  • Sophie Broustal
  • Vanille Lehmann
  • Michel Voïta
  • Thibaut Evrard

Synopsis

Adaptation libre de l’autobiographie Le Soleil au bout de la nuit de Nicole Castioni parue aux éditions Albin Michel.

Une femme de 48 ans se fait arrêter pour avoir tiré sur un homme, à présent entre la vie et la mort. L’affaire pourrait ressembler à tant d’autres, mais cette femme n’est pas comme les autres : il s’agit d’Anne Dupraz, l’une des procureures les plus respectées et redoutées de Genève. La situation est exceptionnelle. Il faut agir dans l’urgence et en toute discrétion. La plupart des procureurs connaissant très bien Anne, c’est Carla Meier, originaire de Suisse alémanique et récemment arrivée à Genève, qui mènera l’enquête. L’affaire est d’autant plus délicate que l’homme sur lequel Anne a tiré était loin d’être un saint. Patron de plusieurs établissements à Genève, il fréquentait les bars à champagne, le monde de la nuit et de la prostitution. Pour comprendre comment Anne n’a pas hésité à sacrifier sa carrière et sa liberté pour tirer sur cet homme, Carla devra dénouer les fils du passé. En interrogeant tous les protagonistes de cette affaire, le temps d’une garde à vue, Carla et ses collègues vont peu à peu percer à jour le secret qu’Anne aurait préféré taire à jamais. C’est son histoire que la série révélera. L’histoire d’une libération : celle de la parole…

Un thriller policier palpitant dont l’action se passe dans le milieu de la nuit en Suisse.
Anne Dupraz, procureure genevoise redoutée, se met en quête de démanteler un réseau illégal de traite humaine. Dans ce voyage, elle doit faire face à ses propres démons…
A travers une double enquête policière et intime, le parcours d’une femme qui se libère du poids de son passé.

Quatrième de couv’
Parce qu’on a volé sa jeunesse, Nicole Castioni, qui aurait dû être une sage jeune fille de Genève, a fait un long voyage au bout de la nuit.
Parce qu’elle s’est mise à mal rêver, elle s’est retrouvée, à vingt ans, plongée dans le double enfer de la drogue et de la prostitution. Cinq années de trottoir rue Saint-Denis, deux overdoses – et tant d’innocence.
Pour retrouver le soleil de la liberté et sa dignité, il aura fallu à Nicole Castioni, aujourd’hui mariée et mère de deux enfants, une volonté et un courage de chaque instant. De son drame personnel, elle a su faire un combat qui l’a menée jusqu’à la députation au Parlement de Genève où elle s’est battue pour tous ceux et celles qui, comme elle, ont été jusqu’au fond de l’horreur.
Son témoignage sans complaisance bouleverse. Mais au-delà de cette expérience pathétique que de nombreuses autres victimes vivent sans pouvoir en sortir, c’est un message et un cri d’espoir qu’offre ce document : une jeunesse volée n’est pas une vie perdue.