Rituel (Ritual)

Cinéma

Genre : Thriller psychologique

Budget : 3,2 M€

Stade : Postproduction

Dates de tournage : mars-avril 2021

Lieux de tournage : Anvers et ses environs, Bruxelles (Belgique)

Sortie : début 2022


Réalisation
  • Hans Herbots
Scénario
  • Carl Joos
Production
  • Eyeworks Film & TV Drama (Belgique)
Coproduction
  • Phanta Vision (Pays-Bas)
  • Atlas Film (Allemagne)
Distribution
  • Kinepolis Film Distribution (Belgique)
Diffusion
  • VTM
  • Telenet
Partenaire(s)
  • Screen Flanders (aide à la production, décembre 2019, 145.000€)
  • Screen.Brussels (aide à la production, février 2020)
  • Netherlands Film Fund (aide à la production, décembre 2020, 140.000€)
Ventes Internationales
  • Be for Films
Directeur de Production
  • Else Moens
Acteurs
  • Marie Vinck
  • Geert Van Rampelberg
  • Eriq Ebouaney

Synopsis

Ritual (Ritueel) s’inspire d’un livre de la romancière britannique Mo Hayder.

La découverte d’une main coupée dans un canal de Bruxelles oblige la plongeuse de la police belge Kiki à faire face à une profonde culpabilité venue du passé, la sienne comme celle de son pays.

Kiki, une policière spécialisée dans les plongées médico-légales et la récupération de cadavre, découvre une main coupée dans le canal de Bruxelles. Lorsqu’elle se rend compte que l’endroit où elle a trouvé cette main coupée appartient à une famille d’industriels qui a bâti sa fortune sur des plantations de caoutchouc coloniales, elle est convaincue que cette affaire est liée à l’histoire de la Belgique et du Congo…

In english dans le texte
Kiki is an athletic police diver specialized in forensic diving and the retrieval of bodies. She has worked hard to gain the respect of the small team of machos that she leads. When Kiki fishes a hacked-off hand out of the Brussels canal, she meets Chief Inspector Nick Cameyer. It appears that the hand has been hacked off while its owner was alive. Nick believes it is some sort of score-settling in the drug world, but Kiki, due to her background, has a very different take on the case. Kiki is forced to face deep guilt from the past, her own and her country’s.