Vacances forcées (ex Nous ne passerons pas nos vacances ensemble)

Cinéma

Genre : Comédie

Budget : M€

Stade : Tournage

Dates de tournage : 14 juin, puis du 15 juillet à fin août 2024 (6 semaines)

Lieux de tournage : Paris (Région Ile-de-France), La Rochelle et ses environs, Charente-Maritime (Région Nouvelle Aquitaine)


Réalisation
  • Stéphan Archinard
  • François Prévôt-Leygonie
Scénario
  • Stéphan Archinard
  • François Prévôt-Leygonie
Production
  • WY Productions
Coproduction
  • Sony Pictures Entertainment France
Distribution
  • Sony Pictures Entertainment France
Producteur Exécutif
  • David Giordano
Direction de Production
  • Alexandre Caracostas
Image
  • Thierry Pouget (AFC)
Acteurs
  • Clovis Cornillac
  • Laurent Stocker
  • Benjamin Lavernhe
  • Aure Atika

Synopsis

Adaptation de la comédie italienne Odio l’estate (2020) de Massimo Venier.

Une famille d’ouvriers avec leurs trois enfants, un couple de dentistes, un éditeur en perte de vitesse et une instagrammeuse se retrouvent en vacances à devoir partager la même villa. Tous victimes d’une arnaque, ces gens de milieux différents vont être obligés de cohabiter.

Résumé du film original
Aldo, hypocondriaque chronique et flemmard constant, a loué une magnifique maison sur une île pour les vacances. Il s’y rend avec sa femme, ses trois enfants et son chien. Après un voyage stressant, ils arrivent et s’installent. Giovanni, un petit commerçant pinailleur à l’excès, accompagné de sa femme et de sa fille, sonne à la porte. Lui aussi a un contrat de location pour cette maison. La discussion s’envenime lorsqu’arrive Giacomo, un grand médecin un brin snob, avec sa femme et son fils, qui lui aussi a un contrat de location. L’agence immobilière est aux abonnés absents et le maréchal des carabiniers a trop chaud pour réfléchir à une solution. On est en plein mois d’août, tout affiche complet, il n’y a pas d’autre solution, il faut cohabiter. Les caractères et les modes de vie si différents amènent bien des conflits. Heureusement il y a les femmes et les enfants. Et puis ce sont les vacances.