L’Obsolescence programmée de nos sentiments

Cinéma

Genre : Comédie dramatique

Stade : Développement


Réalisation
  • Sofia Alaoui
Scénario
  • Sofia Alaoui
Production
  • Feliz Films

Synopsis

Adaptation de la bande dessinée éponyme de Zidrou et Aimée de Jongh publiée aux éditions Dargaud.

“Le corps se résigne plus vite que l’âme. Le temps le ride, l’injurie, l’humilie… Il fait avec, le corps, beau joueur.
L’esprit, lui, est mauvais perdant. Il ne conçoit que par à-coup, par révélations douloureuses, par effrois successifs.”

Quatrième de couv’
Lui, il s’appelle Ulysse. Il est veuf depuis plusieurs années et lorsqu’il perd son travail de déménageur, à 59 ans, une grande solitude s’empare de lui. Impossible même de s’entourer de ses enfants : sa fille est morte dans un accident à l’âge de 16 ans et son fils est très pris par son travail.
Elle, c’est Mme Solenza. Méditerranée de son prénom, 62 ans au compteur. Ancien modèle (elle a fait la couverture de Lui dans sa jeunesse !), elle ne s’est jamais mariée et tient la fromagerie de sa mère qui vient de décéder après une longue maladie.
Si leurs jours s’écoulent tristement et leurs occupations ne suffisent pas à masquer l’isolement qui est le leur, c’était sans compter un miracle émotionnel. Car entre cette femme et cet homme va se tisser une histoire d’amour d’autant plus belle qu’elle est tardive, et merveilleusement porteuse d’avenir…