L’Etreinte

Cinéma

Genre : 1er LM Drame

Budget : 2,23 M€

Dates de tournage : du 14 janvier au 20 février 2019

Lieux de tournage : Paris, Région Ile-de-France

Sortie : 19/05/2021


Réalisation
  • Ludovic Bergery
Scénario
  • Ludovic Bergery
  • Julien Boivent
Musique
  • David Moreau
Production
  • Moby Dick Films
Coproduction
  • Les Films Pelléas
Distribution
  • Pyramide Distribution
Partenaire(s)
  • CNC (Avance sur recettes)
  • Région Ile-de-France (aide à la production 2017, 396.250€)
  • Manon (Sofica)
Ventes Internationales
  • WTFilms
Directeur de Production
  • Julien Flick
Image
  • Martin Roux
Casting
  • Brigitte Moidon
Acteurs
  • Emmanuelle Béart
  • Vincent Dedienne
  • Eva Ionesco
  • Tibo Vandenborre
  • Sandor Funtek
  • Nelson Delapalme
  • Marie Zabukovec
  • Arthur Verret
  • Yannick Choirat

Synopsis

Margaux, une femme d’une cinquantaine d’années, a perdu son mari et commence une nouvelle vie. Elle s’installe chez sa soeur et décide de s’inscrire à l’université pour reprendre des études de littérature. Mais rapidement, elle ressent le besoin d’autres émotions. En faisant de nombreuses rencontres, elle va partir en quête d’amour au risque de s’y perdre…

Précédent synopsis
Une femme ayant perdu son mari deux ans auparavant se lance, après une aventure décevante, dans des rencontres d’une nuit dépourvues d’émotions avant de succomber peu à peu à un insatiable désir sexuel qui l’expose à des dangers croissants et à une violence par laquelle passera néanmoins sa renaissance.

Note
Ludovic Bergery souligne qu’il souhaite surtout “décrire une femme cherchant l’intimité romantique et physique, et son découragement. Evoquer d’abord ce que signifie l’inadaptation à l’amour, en particulier combien la luxure peut devenir une source de souffrances, aliénant, inhibant et coupant quelqu’un de ses propres émotions. La suite logique était de traiter l’addition sexuelle pour tenter de définir ses mécanismes, et finalement dépeindre le côté le plus personnel de la solitude découlant de la peur de la vie, mais aussi du deuil. Tous ces thèmes se reflètent à travers le parcours personnel, émotionnel et sexuel d’une femme, un parcours tendu comme une corde raide. Une femme qui découvre une nouvelle liberté après une période de deuil, une liberté qui la plonge dans une forme d’incapacité; une femme qui ne sait rien de l’amour, pense qu’elle l’a trouvé et ensuite le perd avant de sombrer dans une addiction qui est un obstacle nécessaire dans son cheminement pour s’autoriser à aimer et à être aimée.”

Autres infos

Sélectionné au Festival du film francophone d’Angoulême 2020, en Compétition.

7e Festival international du film de Saint-Jean-de-Luz 2020 : Compétition.

Box office France
Sortie sur 154 écrans.
Paris 14h : 535 entrées (12 salles)
1er jour France : 5.200 entrées