L’Origine du mal (ex Les Sources)

Cinéma

Genre : Thriller

Budget : 3,5 M€

Stade : Sorti en salles / SVOD

Dates de tournage : du 25 février au 15 avril 2021 (7 semaines)

Lieux de tournage : Porquerolles, Hyères (Var, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur), Région Pays de la Loire

Sortie : 05/10/2022


Réalisation
  • Sébastien Marnier
Scénario
  • Sébastien Marnier
  • Fanny Burdino (collaboration)
Musique
  • Pierre Lapointe
  • Philippe Brault
Production
  • Avenue B Productions
Coproduction
  • Micro_scope (Québec)
Distribution
  • The Jokers
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
Partenaire(s)
  • Région Provence-Alpes Côte d'azur
  • CNC (Avance sur recettes, juillet 2020)
  • Cinéaxe (Sofica)
  • Cinécap (Sofica)
  • Cofinova (Sofica)
  • Région des Pays de la Loire (aide à la production, 2021, 150.000€)
Ventes Internationales
  • Charades
Direction de Production
  • Isabelle Tillou
Image
  • Romain Carcanade
Casting
  • Leila Fournier
Acteurs
  • Laure Calamy
  • Jacques Weber
  • Doria Tillier
  • Suzanne Clément
  • Dominique Blanc
  • Véronique Ruggia
  • Clotilde Mollet
  • Naidra Ayadi
  • Céleste Brunnquell
Presse
  • Le Public Système Cinéma

Synopsis

Sans mari et sans enfants, Stéphane, 45 ans, petite ouvrière dans une conserverie de poissons à Fos-sur-Mer, ose enfin reprendre contact avec Serge, son père qu’elle n’a pour ainsi dire jamais connu. Les retrouvailles sont bouleversantes mais Serge est un homme vieillissant et Stéphane ne veut plus perdre de temps ; elle accepte aussitôt de rencontrer sa famille.
En arrivant aux “Sources”, une extravagante demeure située sur l’île de Porquerolles, Stéphane découvre que Serge est un homme extrêmement riche et perd très vite ses moyens : elle n’est pas du même milieu, elle n’a pas les codes et surtout, les femmes de la maison – Philomène, la femme de Serge, leur fille George et leur petite fille Jeanne – lui réservent un accueil pour le moins glacial. De toute évidence, elles voient son retour d’un mauvais œil et Stéphane subit un véritable interrogatoire. Cette dernière n’a pas d’autre choix que de s’inventer une autre vie pour les impressionner. Dès lors, les jalousies et les rancœurs vont exploser, les révélations aussi…
Les mensonges de chacun vont se révéler et, progressivement, le jeu de dupe va se transformer en un jeu de massacre et basculer dans la terreur…
Les notes pour le dire
“Pierre Lapointe, qui a composé la musique du film, travaille avec de vrais instruments. J’avais envie d’organique mais je voulais aussi créer des accidents, comme des décharges émotionnelles et électriques. Il y a donc des impulsions, des crissements (qui relève davantage du sound design), d’inquiétants coassements de grenouilles… C’est l’avantage de travailler avec un musicien qui n’est pas rompu à l’exercice de la musique de film. Il n’y a aucun automatisme et le résultat est très singulier. Si bien que cette musique ne ressemble qu’à elle-même : elle est variée et pourtant reste très homogène. Pierre est un musicien que je suis depuis une vingtaine d’années. On s’est rencontrés il y a six ans et on est devenus plutôt copains. Je ne trouve aucun équivalent en France : il peut travailler pour des expositions, être jury à The Voice, collaborer avec des stylistes ou le musée des Beaux-Arts. C’est quelqu’un de pointu et de curieux. Au fur et à mesure de sa discographie, une déconstruction s’est opérée et j’ai trouvé cela très intéressant. Lui demander de faire la musique de L’Origine du mal restait un pari. Je n’avais aucune idée de ce qu’il allait me proposer. On a beaucoup travaillé en amont si bien que j’avais les deux tiers des morceaux, au moins sous forme de maquettes, sur le tournage. Avec mon équipe et mes chefs de poste, la musique nous a beaucoup aidé à trouver la couleur du film. Pour le générique de fin, je voulais renouer avec ce plaisir un peu désuet de la chanson originale… un peu tubesque… J’ai demandé à Pierre d’écrire un duo pour lui et Fishbach, et je peux vous dire que sur le plateau, même à la régie, tout le monde sifflotait la mélodie !” (Sébastien Marnier)

Autres infos

79e Festival de Venise 2022 : section Orizzonti Extra.

47e Festival de Toronto 2022 : section Contemporary World Cinema (CWC).

Box office France 
Sortie sur 185 écrans.
Paris 14h : 638 entrées (17 salles)
1er jour France :7.786  entrées (dont 2.414 entrées en AVP)
1er week-end France : 43.565 entrées (dont 2.414 entrées en AVP)
1ère semaine France : 56.107 entrées (dont 2.414 entrées en AVP)
Cumul France : 106.360 entrées (au 24 octobre 2022)