L’Empreinte d’un nom

Télévision

Format : mini série de 52′

Genre : Polar

Stade : Développement


Scénario
  • Daniel Tonachella
Production
  • Ramona Productions

Synopsis

Adaptation du roman éponyme de Marie-Christine Guerini paru aux éditions Sylvie Messinger.

La mini-série sera centrée sur la relation entre le puissant chef du clan corso-marseillais, Barthélémy (dit Mémé) Guerini, et sa fille, Marie-Christine.

Kultur
Des années trente aux années soixante, une fratrie corse, originaire du village de Calenzana, va s’imposer dans le milieu marseillais et régenter la ville en sous-main : Les Guerini. Antoine et Barthélémy, dit Mémé, arrivent à Marseille au début du XXème siècle et font l’apprentissage de la rue. Les deux frères vont partager les trafics et acheter la bienveillance de la police avec les parrains d’alors. Pendant la seconde guerre mondiale, Antoine Guerini continue d’engranger les profits tandis que Mémé Guerini rejoint la Résistance. C’est à cette époque qu’il rencontre Gaston Deferre, futur maire de Marseille. Les deux hommes, qui ont des intérêts convergents se fréquenteront pendant de longues années. Après la guerre, le clan Guerini est aux commandes de l’ensemble de la ville. Personnages devenus légendaires, ils sableront le champagne avec des vedettes comme Alain Delon mais croiseront d’autres grands noms : Lucky Luciano, les Zemmour ou Tany Zampa. En 1967, c’est le début de la fin. Les guerres de territoire ont repris. Les Guerini perdent petit à petit appuis, protections et influence. Antoine est abattu lors d’un règlement de comptes. Mémé fera dix ans de prison et mourra d’un cancer en 1982, quelques années après sa libération.