Le Mensonge

Télévision

Format : 4 x 52′

Dates de tournage : du 30 septembre au 28 novembre 2019

Lieux de tournage : Sud de la France, Région Ile-de-France


Réalisation
  • Vincent Garenq
Scénario
  • Vincent Garenq
Production
  • Thalie Images
Diffusion
  • France 2
  • TV5 Monde
  • RTS
Partenaire(s)
  • Région Provence-Alpes Côte d'azur (aide à la production, octobre 2019, 100.000€)
  • Département des Alpes-Maritimes
Ventes Internationales
  • France TV Distribution (FTD)
Directeur de Production
  • Marie-Anne Leverbe
Musique
  • Nicolas Errèra
Casting
  • Mathilde Snodgrass
Acteurs
  • Daniel Auteuil
  • Charlie Bruneau
  • Grégoire Bonnet
  • Catherine Alric
  • Benjamin Bellecour
  • Maud Imbert
  • Victor Meutelet
  • Alex Terrier-Thiebaux
  • Mara Taquin
  • Jean-Baptiste Puech
  • Myriam Bourguignon
  • Emilie Gavois-Kahn
  • Jessy Ugolin

Synopsis

Adaptation libre du récit de Christian Iacono publié aux éditions Sudarènes.

Claude a tout réussi dans sa vie : son mariage, sa carrière… Maire de sa ville, il se destine à devenir sénateur.
Pour Lucas, son petit-fils adoré, la vie est bien moins souriante : ses parents divorcent, il n’est pas bien dans sa peau, et il accuse un jour son grand-père de viol. Leurs deux vies basculent, et ce sera désormais parole contre parole, jusqu’à ce que la vérité éclate enfin, quinze ans plus tard. Ce ne sera cependant pas la vérité à laquelle tout le monde avait cru.

Précédents synopsis
Christian a tout réussi dans sa vie : son mariage, sa carrière… Maire de sa ville, il se destine à devenir sénateur. Pour Matteo, son petit-fils adoré, la vie est bien moins souriante : ses parents divorcent, il n’est pas bien dans sa peau, et il accuse un jour son grand-père de viol. Leurs deux vies basculent, et ce sera désormais parole contre parole, jusqu’à ce que la vérité éclate enfin, quinze ans plus tard. Ce ne sera cependant pas la vérité à laquelle tout le monde avait cru…

Maire de Vence, Christian a tout réussi dans sa vie : son mariage, sa carrière. Mais, à la suite de tensions familiales, Mattéo, son petit-fils adoré, l’accuse de l’avoir violé. Leurs deux vies basculent. Ce sera désormais parole contre parole, jusqu’à ce que la vérité éclate enfin, quinze ans plus tard…

Kultur
Après s’être intéressé à l’affaire d’Outreau dans Présumé coupable en 2011, l’affaire Clearstream dans L’Enquête en 2015 puis l’affaire Dieter Krombach dans Au nom de ma fille en 2016, côté cinéma , c’est du côté de la télévision et sous forme de mini-série que Vincent Garenq s’attaque désormais à l’affaire Iacono.

Ça s’est tourné là aussi
Les prises de vues ont eu lieu entre autres au Ministère de la Justice, au Tribunal de Grande Instance de Nanterre (hauts-de-Seine), à la prison de Fresnes (qui ouvrait pour la première fois ses portes à une caméra de fiction)…

Rappel des faits
Christian Iacono, maire de Vence (Alpes-Maritimes), fut condamné à neuf ans de prison en avril 2009 pour le viol – agressions sexuelles et viols censés s’être produits dans la villa du grand-père entre 1996 et 1998, à Vence – de son petit-fils Gabriel avant d’être remis en liberté conditionnelle en juin 2011, après que son accusateur (qui l’avait accusé dès l’an 2000) l’ait innocenté. Il avait néanmoins dû retourner en prison en janvier 2102, la Cour de cassation ayant rejeté son pourvoi et confirmé de fait sa peine. Une saga judiciaire qui s’inscrit dans une affaire de mésentente familiale entre un père, Christian Iacono, et son fils, Philippe, médecin dans une entreprise pharmaceutique de Reims. L’histoire d’un petit garçon qui cherche à attirer l’attention de sa famille alors que ses parents se séparent… Christian Iacono a finalement été acquitté par la Cour d’assises du Rhône en mars 2015.

L’histoire d’un drame familial basé sur le simple mensonge d’un enfant en quête d’attention.

Note
Dans la fiction, Gabriel se prénommera Lucas et sera le petit-fils du personnage interprété par Daniel Auteuil.

Autres infos

Projection événement France Télévisions dans le cadre du Festival de la fiction TV 2020.

Diffusion sur France 2 les lundis 5 et 12 octobre 2020.
Le premier épisode de la mini-série Le Mensonge a permis à France 2 d’arriver en tête des audiences le 5 octobre avec 4,69 millions de téléspectateurs soit 19,3% de PdA. Des téléspectateurs relativement assidus qui étaient encore 4,68 millions devant leur poste pour le deuxième épisode, générant 21,2% de PdA.
Lundi 12 octobre, le troisième épisode a de nouveau permis à France 2 d’être leader en prime time avec 4,389 millions de téléspectateurs, soit 18,3% de PdA. En moyenne, les deux derniers épisodes ont réuni 4,4 millions de téléspectateurs pour 19,2% de PdA.