L’Art du crime – saison 8

Télévision

Format : 2 x 90′

Genre : Policier

Budget : M€

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 22 avril au 14 juin 2024

Lieux de tournage : Paris, région parisienne (Région Ile-de-France)


Réalisation
  • Floriane Crépin
Scénario
  • Angèle Herry Leclerc
  • Pierre-Yves Mora
Production
  • Gaumont Télévision
Coproduction
  • France Télévisions
Diffusion
  • France 2
Image
  • Olivier Guarguir
Casting
  • David Baranes
  • Guillaume Moulin
Acteurs
  • Nicolas Gob
  • Eléonore Bernheim
  • Benjamin Egner
  • Philippe Duclos
  • Salomé Partouche
  • Catherine Marchal

Synopsis

Suite des enquêtes et chassé-croisé amoureux du flic sanguin Antoine Verlay et de l’historienne de l’art fantasque Florence Chassagne.

Les deux enquêtes auront lieu dans les univers des peintres Jean-Auguste-Dominique Ingres et Raphaël.

Résumé de l’épisode 23 sur le peintre Raphaël 
Au petit matin, dans la forêt du château de Chantilly, un jeune homme est retrouvé assassiné dans une mise en scène macabre qui imite étrangement un tableau du grand peintre de la Renaissance, Raphaël. La victime travaillait pour la célèbre autrice de best-sellers, Patricia Richter. Antoine et Florence ne tardent pas à découvrir que le meurtrier a en fait reproduit scrupuleusement une situation décrite dans le prochain roman de la romancière consacré justement au peintre italien ! À travers ce message crypté qui lui est directement adressé, le tueur exige que Patricia Richter modifie la fin de son livre. Sans quoi, il s’en prendra à d’autres personnes…
Résumé de l’épisode 24 sur le peinte Jean-Auguste Ingres 
Julie Delmas, la conceptrice d’un jeu de réalité virtuelle, est retrouvée assassinée dans son bureau. Pour mener l’enquête, Antoine et Florence vont devoir résoudre les énigmes de ce jeu consacré à l’univers du peintre Jean-Auguste Ingres, un jeu qui semble mystérieusement susciter bien des convoitises. Le duo plonge ainsi dans le monde sensuel et coloré d’un des plus grands artistes français de la première moitié du XIXe. Mais Patricia Richter, une célèbre autrice de best-sellers, venue observer le travail de l’OCBC pour son prochain roman, ne facilite pas leur travail. Car, pour inspirer la romancière, rien de tel que la relation pleine d’ambiguïtés et de non-dits entre Florence et Antoine…