La Porte des enfers

Cinéma

Budget : 3,7 M€

Stade : Financement


Réalisation
  • Santiago Otheguy
Scénario
  • Santiago Otheguy
  • Laurent Gaudé
Production
  • Tu Vas Voir
Coproduction
  • Iris Productions (Luxembourg)
  • Tempesta (Italie)
Partenaire(s)
  • CNC/Mibac (aide à la coproduction franco-italienne, juillet 2019, 45.000€)

Synopsis

Adaptation du roman éponyme de Laurent Gaudé paru aux éditions Actes Sud.

Une famille détruite par le drame, la révolte d’un père et une mère incapables d’accepter la perte de leur enfant, puis la quête de leur fils revenu de la mort pour les réunir à nouveau.

Quatrième de couv’
Au lendemain d’une fusillade à Naples, Matteo voit s’effondrer toute raison d’être. Son petit garçon est mort. Sa femme, Giuliana, disparaît. Lui-même s’enfonce dans la solitude et, nuit après nuit, à bord de son taxi vide, parcourt sans raison les rues de la ville.
Mais, un soir, il laisse monter en voiture une cliente étrange qui, pour paiement de sa course, lui offre à boire dans un minuscule café. Matteo y fera la connaissance du patron, Garibaldo, de l’impénitent curé don Mazerotti, et surtout du professeur Provolone, personnage haut en couleur, aussi érudit que sulfureux, qui tient d’étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu’on peut y descendre…
Ceux qui meurent emmènent dans l’Au-Delà un peu de notre vie, et nous désespérons de la recouvrer, tant pour eux-mêmes que pour apaiser notre douleur. C’est dans la conscience de tous les deuils – les siens, les nôtres – que Laurent Gaudé oppose à la mort un des mythes les plus forts de l’histoire de l’humanité. Solaire et ténébreux, captivant et haletant, son nouveau roman nous emporte dans un “voyage” où le temps et le destin sont détournés par la volonté d’arracher un être au néant.