Earwig

Cinéma

Genre : Thriller

Budget : 3 M€

Stade : Tournage

Dates de tournage : du 4 novembre au 15 décembre 2020

Lieux de tournage : Liège, Bruxelles, Belgique


Réalisation
  • Lucile Hadzihalilovic
Scénario
  • Lucile Hadzihalilovic
  • Geoff Cox
Production
  • Petit Film
  • Anti-Worlds (Grande-Bretagne)
Coproduction
  • Rook Films (Royaume-Uni)
  • Frakas Productions (Belgique)
Partenaire(s)
  • CNC (aide au développement, septembre 2017)
  • Screen.Brussels (aide à la production, février 2020)
  • Fédération Wallonie-Bruxelles (aide à la production, 1ère session CSF 2020, 100.000€)
Ventes Internationales
  • Wild Bunch International
Acteurs
  • Paul Hilton
  • Alex Lawther
  • Romola Garai

Synopsis

Adaptation du roman éponyme de Brian Catling.

Quelque part en Europe, dans les années 1930. Albert Schelling, solitaire et taciturne, est employé au service d’une fillette de douze ans dont la dentition de glace doit être changée quotidiennement. Dans le vaste appartement qu’ils occupent, les jours s’écoulent parfaitement rythmés par les tâches quotidiennes d’Albert et les jeux de l’enfant. Cette harmonie est brisée le jour où l’homme reçoit l’ordre de conduire la fillette en train à Paris. Pour la première fois, Albert doit se résigner à sortir l’enfant de l’appartement où elle vivait recluse. Plus le voyage approche, et plus le passé qu’Albert a refoulé revient le hanter.

Précédents synopsis
Quelque part en Europe, début des années 30. Albert, 50 ans (et vétéran de la Première Guerre mondiale), est employé au service de Mia, 12 ans. L’essentiel de son travail consiste à s’occuper de l’insolite dentier de glace que porte la jeune fille, et qui doit être changé plusieurs fois par jour. Tous deux vivent seuls dans un grand appartement aux volets clos que Mia ne quitte jamais. Régulièrement, le téléphone sonne et une voix s’enquiert de l’état de santé de la jeune fille…

Liège, années 1930. Albert, 50 ans, a été employé pour prendre soin de Mia, 12 ans. Sa tâche la plus importante est de s’occuper des prothèses dentaires de l’adolescente, qui doivent être changées plusieurs fois par jour. Ils vivent seuls dans un grand appartement : les volets sont toujours tirés, Mia ne sort jamais et chaque jour ressemble à un rituel immuable. Une fois par semaine, le téléphone sonne et une voix masculine interroge Albert sur le bien-être de la jeune fille. Chaque semaine, Albert fait les mêmes réponses jusqu’au jour où la voix indique à Albert qu’il doit ramener Mia à Paris. Dévasté, le monde d’Albert s’écroule…

Note
Le tournage se fera en langue anglaise.
Prévues au printemps 2020, les prises de vues ont été repoussées à l’automne pour cause de coronavirus.