De briques et de sang

Télévision

Format : 6 x 52′

Stade : Développement

Lieux de tournage : Région Hauts-de-France


Réalisation
  • Yann Samuell
Scénario
  • Yann Samuell
  • Régis Hautière
Production
  • Panama Productions
  • Les Films du Lézard

Synopsis

Adaptation de la bande dessinée éponyme de Régis Hautière et David François paru aux éditions Casterman.

Le Familistère de Guise, créé par Jean-Baptiste Godin en 1989, leader mondial de fabrication de poêles à bois. Le “Palais social” attenant à l’usine procure hygiène, confort, éducation et protection sociale à ses ouvriers et habitants. Mais l’utopie familistérienne suscite méfiance, haine et jalousie. Le 1er mai 1914, un cadavre est découvert au Palais. Victor Leblanc, journaliste à L’Humanité, va enquêter…

Quatrième de couv’
Octobre 1936. À l’occasion du décès de son père, une femme évoque de douloureux souvenirs. Une affaire secrète, un fardeau dont elle peut enfin s’alléger, puisque tous ses protagonistes ont disparu. Janvier 1914. À Guise, dans l’Aisne, la police retrouve le corps d’un ouvrier fondeur assassiné. Quinze jours plus tard, celui d’une veuve, dont tout indique qu’elle a été victime du même assassin. L’enquête d’un journaliste de L’Humanité spécialisé dans les faits divers est l’occasion de découvrir le contexte fascinant de ces morts violentes : le “familistère”, une communauté ouvrière fondée par un patron “social” et visionnaire – une expérience de socialisme réel qui a anticipé de plusieurs décennies l’émergence du collectivisme soviétique…