Illusions perdues (ex Comédie humaine)

Cinéma

Genre : Historique

Budget : 18,70 M€

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 16 juillet à fin octobre 2019

Lieux de tournage : Paris, Région Ile-de-France, Compiègne (Oise)


Réalisation
  • Xavier Giannoli
Scénario
  • Xavier Giannoli
  • Jacques Fieschi (collaboration)
Production
  • Curiosa Films
  • Gaumont
Coproduction
  • France 3 Cinéma
Distribution
  • Gaumont
Diffusion
  • Canal+
  • Ciné+
  • France 3
Partenaire(s)
  • Région Ile-de-France (aide à la production, juillet 2019, 490.000€)
Ventes Internationales
  • Gaumont
Image
  • Christophe Beaucarne (AFC, SBC)
Acteurs
  • Benjamin Voisin
  • Gérard Depardieu
  • Cécile de France
  • Vincent Lacoste
  • Jeanne Balibar
  • André Marcon
  • Jean-François Stévenin
  • Xavier Dolan
  • Louis-Do de Lencquesaing

Synopsis

Adaptation du roman Illusions perdues de Honoré de Balzac.

En 1821, Lucien de Rubempré, jeune poète d’Angoulême bercé de grandes ambitions, s’enfuit à Paris avec sa maîtresse, la baronne de Bargeton. Vite livré à lui-même, Lucien a du mal à s’accommoder à la grande ville : solitude, manque d’argent, humiliations… Une rencontre fortuite fait de lui un journaliste mondain. Emporté dans le tourbillon de la vie parisienne, il se fait beaucoup d’ennemis, et pas seulement parce qu’il a du talent. Le piège est là, prêt à se refermer sur lui et ses illusions.

Quatrième de couv’
A Angoulême, David Séchard, un jeune poète idéaliste, embauche dans son imprimerie un ami de collège, Lucien Chardon, qui prendra bientôt le nom de sa mère, Rubempré. Poète lui aussi, il bénéficie d’une sorte de gloire locale et fréquente le salon de Louise de Bargeton à qui le lie bientôt une intrigue sentimentale qui fait tant jaser que tous les deux partent pour Paris. Voilà bientôt Lucien lancé dans le monde des lettres aussi bien que de la haute société, mais si Paris est la ville des “gens supérieurs”, ce sera également pour lui celle des désillusions.

Paroles
Illusions perdues de Balzac, c’est le roman de l’innocence détruite. L’idée qu’il y a en nous quelque chose qui a à voir avec la pureté et l’innocence corrompue m’intéresse. Qu’est-on prêt à abandonner de soi-même et de sa pureté pour trouver sa place dans la vie ? C’est un thème qui me passionne.” (Xavier Giannoli)
Un roman écrit au début de la grande vague capitaliste qui ensevelit la beauté, la pensée, la sensibilité dans un torrent de boue médiatique et financier.

De la suite dans les idées…
A l’occasion de la sortie de Supertar, Xavier Giannoli (Quand j’étais chanteur, A l’origine) dévoilait dans le questionnaire illustré Un cinéaste au fond des yeux de Télérama en août 2012 qu’il rêvait d’adapter Illusions perdues de Balzac. En précisant : “J’y arriverai, un jour ou l’autre.