Claire Andrieux

Télévision

Format : 90′

Genre : Comédie romantique

Stade : Prêt à être diffusé

Dates de tournage : du 10 juin au 8 juillet 2019

Lieux de tournage : Paimpol et ses environs, Côtes d'Armor (Bretagne)


Réalisation
  • Olivier Jahan
Scénario
  • Olivier Jahan
  • Diastème
Production
  • Léonis Productions
Diffusion
  • Arte
Partenaire(s)
  • Région Bretagne (aide à la réalisation, juin 2019, 70.000€)
Musique
  • Alex Beaupain
Casting
  • Constance Demontoy
Acteurs
  • Jeanne Rosa
  • Emma de Caunes
  • Thomas VDB
  • Yannick Renier
  • Michel Vuillermoz

Synopsis

Claire Andrieux a soufflé récemment ses 41 bougies. Elle travaille dans une petite agence immobilière située à Pleubian, dans les Côtes d’Armor, en compagnie de Gwendal, un collègue qu’elle a bien du mal à supporter.
Pimpante, tirée à quatre épingles, c’est une excellente vendeuse, elle a la tchatche, déclenche la sympathie, même si elle peut s’avérer parfois gaffeuse ou extrêmement “cash”… C’est une drôle de bonne femme, touchante, drôle et exaspérante, avec ses lubies et ses zones d’ombre qu’elle a décidé depuis un bon bout de temps de taire.
Elle vit seule dans son petit studio à Tréguier mais de temps en temps, elle va dormir à Ker Salloux, une belle maison qu’elle a vendue à un couple d’artistes anglais il y a trois ans déjà, mais qui la laissent la gérer au mieux, étant absents la plupart du temps.
Son métier lui permet de rentrer dans la vie des gens, dans leur intimité, de les côtoyer un court moment. Mais ces rencontres la nourrissent, l’enrichissent, comblent sa solitude, juste émaillée le dimanche soir de dîners avec son amie Maëlle, avec qui elle chante dans une chorale.
En compagnie d’un régisseur rennais, Bruno, la quarantaine, elle sillonne la région pour trouver le décor d’une série allemande qui va se tourner dans le coin. D’autant qu’elle vient de se faire retirer son permis de conduire à la suite d’une soirée bien arrosée. Bruno est sympathique, la plupart des maisons ne lui conviennent pas… jusqu’à ce qu’il découvre Ker Salloux.
Nous allons suivre trois mois dans la vie de Claire à un tournant de sa vie. Alors qu’elle s’apprête, grâce à différentes interventions amicales (et notamment d’un couple d’amis parisiens, Samuel et Éléonore), à mettre à mal le confort de sa vie solitaire, réglée au millimètre, à faire remonter des douleurs enfouies depuis longtemps en elle (elle a été victime d’un viol dans son enfance) et à découvrir l’amour à quarante ans passés.
Mais le processus sera long et compliqué, d’autant que Claire, vivant seule, a ses petites manies et que l’intrusion d’un homme dans sa vie va venir tout chambouler…

Note d’intention
“Il y a quelques années, Olivier Jahan et Diastème, au-delà de leurs filmographies respectives, ont su nous offrir un film émouvant, juste et puissant à la fois : Les Châteaux de sable. Une écriture à quatre mains, un film rare dont la force du propos (le deuil), narré avec grâce et sincérité, n’a laissé personne insensible.
Nous avons décidé d’en proposer la suite naturelle (je déteste le terme spin off).
Ici, c’est le personnage de Claire Andrieux qui est mis en lumière. Un personnage qui avait ébloui de son charme le spectateur, incarné avec brio par Jeanne Rosa.
Le cinéma de Jahan n’est pas sans rappeler l’univers de Sautet, où les silences parlent souvent plus que les mots, où la souffrance, voire la violence, souligne la retenue des sentiments.
Ici, le drame, l’amour et la comédie se prennent la main, dans une ronde des sentiments qui nous entraîne vers le bouleversant secret de Claire.
Un secret enfoui qui nous cueille et nous frappe de stupeur. Un secret qui nous rappelle et nous confronte aussi, au si douloureux sujet de l’impunité, de la prescription…” (Jean-Benoît Gillig)

Précédent synopsis
“Claire Andrieux n’est pas le genre de femme dont on tombe instantanément amoureux. Je me souviens, en la voyant, m’être dit qu’elle ressemblait un peu à la secrétaire dans Mad Men – pas la rousse aux seins énormes, l’autre, la discrète, celle qui a un enfant caché, cette fille qui cache son jeu, et dont, très vite, on ne peut plus se passer.” (voix-off Bruno)
Claire Andrieux est un spin-off du long métrage Les Châteaux de sable réalisé par Olivier Jahan.
Le parcours d’une femme de 40 ans qui découvre pour la première fois l’amour et sa sexualité. Une comédie sentimentale, une dramédie sur l’épanouissement des sens.

Autres infos

Diffusion sur Arte vendredi 9 octobre 2020.