Wara (ex Sahel, ex Bruits de tambours)

Télévision

Format : 12 x 45′

Genre : Thriller politique

Stade : Postproduction

Dates de tournage : du 4 novembre eu 21 décembre 2019

Lieux de tournage : Dakar, Saint-Louis (Sénégal)


Réalisation
  • Toumani Sangaré
  • Oumar Diack
Scénario
  • Charli Beléteau (showrunner)
  • Merline Touko Tchoko
  • Aka Assié
  • Awa Ba
  • Emma Sangaré
  • Moussa Diallo
  • Dialika Sané
  • Aissata Dème
  • Renaud Beauchard
  • Magagi Issoufou Sani
Production
  • Astharté & Compagnie
Coproduction
  • Keewu Production (Sénégal)
  • MJP Productions (Niger)
Diffusion
  • TV5 Monde
Ventes Internationales
  • Film & Picture
Musique
  • Franck Lebon
Acteurs
  • Issaka Sawadogo
  • Maïmouna N'Diaye

Synopsis

Bruits de tambours est une série de suspense avec en toile de fond une aventure politique.

Moutari Warra, la cinquantaine, est un brillant professeur de droit qui exerce à l’université régionale de Tanasanga, sa ville d’adoption. Moutari Warra a construit sa vie privée grâce au soutien du recteur, Ganka Barry. Ils partagent la passion des chevaux et deviennent de proches amis. Ganka permet à Moutari de faire la connaissance de sa future épouse Félicité avec qui il a une fille, Didjé.
À l’université, les meilleurs étudiants s’invitent au cours de Moutari, attiré par son charisme et sa spécialité de droit constitutionnel et libertés publiques. Une relation privilégiée s’instaure avec la plus forte d’entre eux, la jeune et pétillante Aicha Diallo.
L’histoire de Moutari et Aicha n’est pas un fleuve tranquille. Leur relation professeur-étudiante est nourrie de rapports conflictuels et générationnels. Moutari n’en reste pas moins impressionné par les capacités d’Aicha, jeune pousse, assoiffée de justice et de perfection, qui n’hésite pas à le critiquer. Elle n’admet pas qu’un être aussi intelligent que lui se satisfasse d’une vie d’intellectuel, loin des réalités du monde et de tout engagement politique.

Précédent synopsis
Les élections municipales d’une ville imaginaire au Sahel. Pour exister face aux conservateurs, première formation politique du pays, Moutari, 50 ans, saura t-il rallier à ses côtés les organisations progressistes (la société civile), les médias et les jeunes ? Ces derniers sont la population majoritaire de la ville mais ils ne votent pas, persuadés que tous les candidats se valent et n’apporteront aucunes réponses à leurs préoccupations. Moutari va les persuader de s’engager à ses côtés en abordant tour à tour des thèmes de campagnes proches de leurs aspirations : l’accès au travail, l’éducation, la santé, l’environnement et l’égalité des chances et des conditions entre hommes et femmes. Ces thèmes de campagne vont susciter l’engouement des jeunes mais aussi l’hystérie des conservateurs, bien décidés à ne pas laisser souffler sur la ville le vent du changement…

 

Autres infos

Sélectionné dans la section Panorama au festival Série Mania 2020.