Birds of America

Cinéma

Genre : 1er LM Documentaire

Budget : 0,45 M€

Stade : Terminé

Lieux de tournage : Etats-Unis

Sortie : 25/05/2022


Réalisation
  • Jacques Loeuille
Scénario
  • Jacques Loeuille
Musique
  • Nigji Sanges
Production
  • Météores Films
Coproduction
  • Pictanovo
Distribution
  • KMBO Distribution
Partenaire(s)
  • Arte Cofinova
  • Région Hauts-de-France (aide à la production, avril 2019, 70.000€)
  • CNC (Avance sur recettes après réalisation, 2020 ; aide à la musique de films, février 2020, 15.000€)
Ventes Internationales
  • mk2 Films

Synopsis

The Birds of America raconte une contre histoire politique des Etats-Unis à travers les oiseaux disparus de l’oeuvre du peintre naturaliste français et père de l’écologie américaine, John-James Audubon.

A une époque ou la science et l’art étaient liés, Jean-Jacques Audubon (1785-1851) avait reçu les appuis fondateurs de l’Académie des Sciences, de George Cuvier et du Duc d’Orléans futur roi Louis Philippe, pour mener à bien son grand oeuvre : dessiner dans leurs décors naturels tous les oiseaux d’Amérique. 150 ans plus tard, son chef-d’oeuvre Les Oiseaux d’Amérique est le livre d’art le plus cher de l’histoire.
Pourtant, Audubon est quasiment inconnu en France. C’est aux Etats-Unis qu’il est devenu une figure emblématique : il a donné son nom à la plus grande association environnementale américaine qui compte 600.000 membres et son portrait trône à la Maison Blanche. Son image est associée au mythe de la nature, dont les racines remontent à la fondation des Etats-Unis. Il est en effet le premier (avant même Henri-David Thoreau) à s’être inquiété des conséquences du comportement des hommes vis-à-vis du monde naturel.
Les Oiseaux d’Amérique forme une carte du ciel d’avant l’ère industrielle, car aujourd’hui, une grande partie des oiseaux dessiné par Audubon a disparu. La Mississippi Flyway, principal couloir migratoire du continent, n’est plus qu’un sentier d’air déserté des oiseaux, et le “fleuve de chair” s’est transformé en une Toxic Alley pour les habitants de ses rives. À travers la massive extinction des oiseaux d’Amérique du Nord, ce film raconte les interactions entre l’oeuvre d’Audubon et l’histoire des dévastations naturelles, corollaires au développement industriel américain.
Ce documentaire tisse aussi les histoires que les derniers oiseaux disparus ont entretenu avec les hommes, recueillant leur parole, leur récit en forme de contes, de souvenirs ; car à la différence d’une enquête journalistique, notre recherche s’appuie essentiellement sur des sensations, des impressions, et non sur des “preuves”. Il ne s’agit pas de résoudre une enquête à la manière d’un reporter, mais de mener une “quête” philosophique et sensible sur la disparition, dans les pas d’Audubon.

Note
The Birds of America est lauréat du programme Louis Lumière 2016 de l’Institut Français (anciennement prix cinema de la Villa Médicis hors-les murs) qui vise à soutenir la jeune création cinématographique documentaire et à favoriser le développement de projets à l’étranger.
Le film est également soutenu par le Secrétariat d’Etat à la Francophonie auprès du Ministère des Affaires Étrangères.
Il a encore été lauréat du Prix COAL Art et Environnement 2018, doté de 5.000 euros, décerné par un jury de personnalités de l’art contemporain et de l’écologie.