Ava

Télévision

Format : 8 x 45′

Genre : Fantastique Comédie

Stade : Développement


Scénario
  • Marthe Verdet
Production
  • Grand Amour
Partenaire(s)
  • FAIA / Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (aide à la création, avril 2021, 22.500€)

Synopsis

Adaptation de la série de cinq romans pour adolescents Ava de Maïté Bernard paru aux éditions Syros.

Une adolescente souffrant d’anorexie sentimentale, découvre les émotions en accompagnant vers le repos éternel des fantômes prisonniers des tourments de leurs passions humaines.

Précédent synopsis
Certains rêveraient d’avoir le don de communiquer avec les fantômes. Mais pour Ava depuis qu’elle a 3 ans, c’est tout sauf un “super-pouvoir“. A 14 ans, elle y voit même une malédiction qui la condamne à ne pas vivre une adolescence normale. Jusqu’au jour où elle comprend que ce pouvoir n’appartient qu’à quelques élus et que si elle accepte de l’utiliser, un grand destin l’attend. Mais pour ça il va lui falloir apprendre à manipuler la seule arme qui pourra la protéger des fantômes : l’Amour. Et en amour, Ava n’y connait rien.

Paroles
“Derrière l’histoire d’Ava, la série traite du féminisme, de social, d’intégration, de ce que ça fait de devenir adulte…” (la productrice Catou Lairet)

Quatrième de couv’
Ava préfère les fantômes 
Depuis l’âge de trois ans, Ava peut voir les fantômes et leur parler. Mais personne ne la croit, et certainement pas ses parents qui n’aiment pas que les petites filles inventent des histoires pour se faire remarquer. Alors Ava a appris à cacher ce don qui l’embarrasse. Jusqu’au jour où, devenue adolescente, dans un manoir sur l’île de Jersey, elle tombe nez à nez avec le fantôme d’une jeune femme, Billie, que l’on vient d’assassiner. Tout étonnée d’être morte, Billie s’aperçoit qu’Ava est la seule à la voir et la supplie de l’aider.
Ava préfère se battre
Ava est de retour sur Jersey où elle doit assister à sa première assemblée de fantômes. Mais ce moment tant attendu tourne à la catastrophe car tous les fantômes ne veulent pas accepter comme consolateur une jeune Française de moins de quinze ans. Menaces, agressions, intimidations en tous genres… Difficile pour Ava de rester stoïque, surtout lors de ses rendez-vous avec Marco, un garçon terriblement attirant et bien vivant, qui ignore tout de son don ! Heureusement son ami Harald, un Viking vieux de huit cents ans, expert dans l’art de la guerre, est là pour la conseiller. Et Ava va bientôt montrer à tous de quoi elle est capable…
La mort préfère Ava
Ava se rend sur Guernesey, où elle doit participer à l’assemblée annuelle des consolateurs de fantômes. Elle espère obtenir des réponses aux questions qui la tracassent. À commencer par celle-ci : comment peut-on avoir une vie sentimentale quand on doit cacher à ses proches qu’on a le don de voir les morts ? Un sujet qu’il va devenir urgent de creuser car Ava loge chez un garçon si beau qu’il est presque impossible de le regarder et de l’écouter en même temps… Sans compter que les fantômes raffolent des histoires d’amour, et n’hésitent pas à se mêler de celles d’Ava.
Ava préfère l’amour
Alors qu’Ava sort du coma, une vérité inconcevable se fraye un chemin jusqu’à sa conscience : sa mère, Victoire, est consolateur elle aussi. Une foule de fantômes patientent dans le hall de l’hôpital pour saluer la jeune fille, son petit ami Alistair est venu la voir tous les jours, mais pour Ava, le plus urgent est d’avoir enfin avec sa mère la discussion qu’elles n’ont jamais eue. Et s’il faut mentir, voler, et même fuguer pour obtenir des réponses, Ava est prête à oublier qu’elle est sage, discrète et bien élevée, et à faire la plus grosse bêtise de sa vie.
Ava s’en va
Ava va avoir dix-huit ans et n’est plus la jeune fille timide qui évitait à tout prix de se faire remarquer. C’est pour elle difficile à croire, mais elle plaît ! À Angharad, le consolateur du pays de Galles, avec qui elle partage son grand secret. Mais aussi aux autres consolateurs qui misent sur son image et sa notoriété pour dévoiler leur existence, et celle des fantômes, au monde entier. Pourtant Ava ne pense qu’à une chose, retrouver Harald. L’être qui compte le plus pour elle est parti sans laisser de traces. La découverte d’une tombe viking sur l’île de Sercq pourrait être une première piste…